Le 25 septembre 2019 | Mis à jour le 27 septembre 2019

Jusqu’à 90 000 € pour une statue chinoise du XVIIe siècle et des dessins d’Enki Bilal

par Interencheres

Le 13 septembre à Paris, une statue chinoise du XVIIe siècle en bois sculpté a pulvérisé son estimation, adjugée à près de 90 000 euros, tandis qu’à Mayenne deux dessins originaux d’Enki Bilal se sont envolés à près de 60 000 euros. Découvrez les résultats enregistrés dans les maisons de ventes du 9 au 22 septembre 2019.

 

L’art chinois n’en finit pas d’affoler les enchères. Lors d’une vente organisée par la maison De Baecque le 13 septembre à Paris, une statue chinoise du XVIIe siècle, estimée entre 15 000 et 20 000 euros, a été adjugée à 87 500 euros (frais compris). Réalisée en bois sculpté recouvert de tissu laqué rouge, noir et or, elle représentait un gardien de temple debout, la main gauche appuyée sur une boule anciennement prolongée par un bâton faisant le lien à la terre. « Le visage serein et délicat laissait esquisser un léger sourire, lui donnant un aspect étonnamment bienveillant, qui tranche avec le caractère plus massif et féroce habituellement observé dans les autres représentations de gardiens de temple », notait la maison de ventes. 

 

Le 21 septembre à Mayenne, sous le marteau de Maître Pascal Blouet, deux calques originaux provenant de l’album Bleu sang ont eux aussi pulvérisé leurs estimations, fixées entre 12 000 et 15 000 euros. Adjugés respectivement à 25 420 et 34 100 euros (frais compris), ils rejoignent le top 5 des plus beaux résultats enregistrés pour des calques originaux de l’album Bleu sang, dont le record s’élève à 49 500 euros (Paris, 2016). « Dans la carrière d’Enki Bilal, les dessins provenant de l’album Bleu sang sont particulièrement recherchés », détaille le commissaire-priseur. Edité en 1994, Bleu sang raconte, en 41 dessins sur calque, 10 peintures acryliques et 77 courts textes, l’histoire d’amour de Jill Bioskop et Alcide Nikopol, le couple préféré d’Enki Bilal. « Ils avaient fait l’objet, avant l’édition de l’ouvrage, d’une importante exposition organisée en 1994 à la galerie de Christian Desbois à Paris, marquant leur entrée dans le monde de l’art. »

En savoir plus | Enki Bilal : deux dessins originaux adjugés à près de 60 000 €

 

Découvrez notre sélection de résultats du 09 septembre au 22 septembre 2019 dans notre galerie en image ci-dessous. Tous les prix de la galerie sont indiqués hors frais de vente.

Haut de page

Vous aimerez aussi

Claude Viallat de retour à Nîmes

Le 2 août 2021 | Mis à jour le 2 août 2021

Le 4 août à Nîmes, la vacation estivale de Pierre Champion et Françoise Kusel sera l’occasion de retrouver l’enfant du pays, Claude Viallat, dont deux œuvres seront proposées de 1 […]

Jean Dufy, de Paris à Stockholm

Le 2 août 2021 | Mis à jour le 2 août 2021

Alors que le Musée de Montmartre expose dans la capitale « Le Paris de Raoul Dufy », une vue du bois de Boulogne signée de son frère cadet, Jean, sera […]

Comment dater une horloge comtoise du XVIIe siècle ?

Le 29 juillet 2021 | Mis à jour le 29 juillet 2021

Les décors, matériaux et mécanismes des horloges comtoises, apparues autour de 1660, évoluent tout au long du XVIIe siècle. Pour les différencier et les dater précisément, le maître ébéniste Jacques […]