Le 22 septembre 2022 | Mis à jour le 22 septembre 2022

Le sac Kelly d’Hermès, histoire d’un accessoire de mode mythique

par Diane Zorzi

Le 24 septembre à Saint-Jean-de-la-Ruelle, dans le Loiret, Matthieu Semont dispersera un ensemble d’accessoires de mode mythiques de la marque Hermès, dont deux sacs Kelly. L’occasion de revenir sur l’histoire de ce symbole de l’élégance à la française prisé des amateurs de maroquinerie de luxe.

 

Le sac « Kelly » doit son nom, et probablement sa célébrité, à un cliché de 1956 donnant à voir l’accessoire aux bras de la star hollywoodienne Grace Kelly. L’actrice américaine, devenue princesse de Monaco, aurait utilisé ce sac Hermès, après l’avoir découvert lors d’une séance de sélection de costumes pour le tournage de La Main au collet d’Alfred Hitchcock, afin de masquer les premières rondeurs de sa grossesse. Mythe ou réalité, le sac devient dès lors un symbole de l’élégance à la française et suscite les convoitises à l’international.

 

Un équipement équestre devenu un symbole de l’égance à la française

S’il est popularisé après-guerre, le sac « Kelly » naît pourtant dès les années 1930, sous l’impulsion de Robert Dumas, le gendre d’Emile Hermès à qui il succède à la direction d’Hermès en 1951. Il tire son dessin du sac « haut à courroies » créé en 1892 pour transporter la selle et les bottes des cavaliers, dont Emile Hermès avait proposé en 1923 une version « Torpedo » de forme trapézoïdale, destinée à être glissée dans une portière de voiture. Dumas imagine une version plus petite, de nature à faciliter le quotidien des femmes, qu’il équipe d’un cadenas et dote d’un cuir souple et résistant. Un modèle élégant que la maison Hermès n’a eu de cesse de décliner depuis, jouant des matières, couleurs et motifs.

 

Des sacs Kelly prisés aux enchères

Chaque Kelly est confectionné minutieusement par un seul et même artisan français et nécessite jusqu’à 20 heures de travail. Un gage de qualité qui se paie au prix fort. Pour s’offrir un sac Kelly, il ne suffit pas de se rendre en boutique. Le client doit prendre rendez-vous, patienter entre six mois et plusieurs années et prévoir un budget de plus de 7 000 euros pour recevoir le précieux accessoire, et le délai d’attente est encore prolongé lorsqu’il s’agit d’une commande sur-mesure. Heureusement, les amateurs peuvent compter sur les ventes aux enchères qui regorgent de sacs Kelly de seconde main, dont les prix, souvent plus accessibles, varient en fonction des couleurs, cuirs, motifs et tailles. En témoignent les deux modèles – l’un en box brique (4 000 – 6 000 euros), l’autre en croco noir (3 000 – 4 000 euros) – qui seront présentés aux enchères le 24 septembre par la maison Philocale, parmi plus de 300 accessoires de mode, dont de nombreux trésors issus de la maison Hermès.

Enchérir | Suivez la vente de mode, bijoux et arts de la table le 24 septembre en live sur interencheres.com

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Des cartes Pokémon aux enchères à Troyes

Le 26 septembre 2022 | Mis à jour le 26 septembre 2022

Le 12 octobre à Troyes, la maison Boisseau-Pomez organise une vente dédiée aux passionnés de la culture geek. Consoles, jeux vidéo et cartes Pokémon se disputeront les enchères, dont une […]

4×4, Alfa Romeo Giulia : des automobiles rares en vente au Touquet

Le 22 septembre 2022 | Mis à jour le 22 septembre 2022

La maison Mercier organisera le 25 septembre au Touquet-Paris-Plage une importante vente aux enchères de voitures de collection. Au programme, 44 automobiles prestigieuses, dont de grandes classiques italiennes et anglaises, […]