Le 9 mars 2021 | Mis à jour le 9 mars 2021

60e vente des vins des Hospices de Nuits-Saint-Georges

par Interencheres

Le Grand Cellier du Château du Clos de Vougeot accueillera le 14 mars prochain la 60e vente des vins des Hospices de Nuits-Saint-Georges. 114 pièces du millésime 2020 seront dispersées aux enchères par Hugues Cortot au bénéfice de l’Hôpital de Nuits-Saint-Georges, tandis que les profits d’un Nuits-Saint-Georges 1er cru permettront de financer les recherches menées par l’Institut Pasteur sur les risques pandémiques.

 

Après le succès de la 59e édition qui avait enregistré un produit vendu en hausse de 9,5 %, totalisant près de 2 millions d’euros d’adjudications, la vente annuelle des vins des Hospices de Nuits-Saint-Georges fêtera ses soixante ans le 14 mars prochain. Si le nombre d’enchérisseurs en salle sera limité, du fait du contexte sanitaire, la vente se déroulera conformément à la tradition au Château du Clos de Vougeot et sera retransmise en live sur Interencheres. « Tout semble de bon augure : un millésime 2020 magnifique et une pièce de charité exceptionnelle », souligne le commissaire-priseur Hugues Cortot qui espère fêter dignement le soixantième anniversaire de ce rendez-vous incontournable des amateurs de vins bougonnais.

 

2020, le millésime de la confirmation

Les Hospices de Nuits-Saint-Georges organisent chaque année une vente aux enchères de leur dernière récolte afin de rassembler les fonds nécessaires au fonctionnement de son activité médicale et de son domaine viticole. La récolte 2020 permet de proposer à la vente 114 pièces, dont 112 pièces de vin rouge et 2 pièces de vin blanc. « Pour la première fois depuis des temps immémoriaux en Bourgogne, 2020 fut le troisième millésime consécutif aussi chaud, avec tous les risques potentiels d’une récolte précoce. Mais le domaine a bénéficié d’un millésime magnifique et plus inattendu encore que le précédent », détaille l’expert en vins Aymeric de Clouet. Le climat qui inquiétait les vignerons a finalement permis d’accueillir les raisins dans des conditions optimales, le soleil et la chaleur n’ayant entraîné que la perte d’une infime partie de la récolte. « A la dégustation, les vins présentent un profil de fraîcheur aromatique et gustative, de fruits rouges acidulés, le soleil ayant apporté beaucoup d’onctuosité sur les premières bouches, et on retrouve une tension en finale qui équilibre les cuvées »Les grands crus sont tout aussi remarquables, dans la continuité de 2019 qui avait déjà fourni des cuvées d’une qualité exceptionnelle. « Certains crus franchissent même un palier qualitatif supplémentaire, confie l’expert. Les cuvées ont livré dans leur ensemble une copie proche de la perfection, et c’est ce niveau global qui m’impressionne aujourd’hui, mais aussi pour l’avenir, car l’équilibre obtenu entre la structure des vins, leur maturité et leur fraîcheur permet tous les espoirs ».

 

 

 

Une nouvelle cuvée de prestige au profit de l’Institut Pasteur

Outre la dispersion de sa dernière récolte, les Hospices soutiennent chaque année une œuvre caritative en lui reversant les profits de la vente d’une pièce de vin. Cette année, les bénéfices de la pièce de charité iront à l’Institut Pasteur. « Le fruit de la vente permettra de financer le développement d’outils d’évaluation du risque pandémique afin de mieux identifier des virus susceptibles d’émerger et de préparer des candidats vaccins plus adaptés », explique Hugues Cortot. Erik Orsenna, l’ambassadeur de l’Institut Pasteur et du réseau international des Institut Pasteur, sera ainsi le parrain de cette soixantième édition qui propose en guise de pièce de charité un Nuits-Saint-Georges 1er cru Les Saint-Georges, issu exclusivement de vignes de soixante-dix ans d’âge. « Pour la première fois dans l’histoire du domaine, il a été réalisé une cuvée issue exclusivement des plus vieilles vignes de ce cru prestigieux, avec des pieds sélectionnés pour la qualité des petites grappes, promettant ainsi le vin le plus concentré issu de petits grains, et d’une très belle maturité. Le vin est une immense réussite et rassemble toutes les qualités imaginables : nez complexe et intense, longueur de bouche, caractère affirmé et pourtant déjà aimable, tannins soyeux, présents sans excès », précise Aymeric de Clouet. A noter que pour la troisième année consécutive, les Hospices de Nuits-Saint-Georges proposent la vente de la pièce de charité par souscription, le vin sera alors élevé durant un an au domaine et remis en main propre lors de la 61ème édition le 13 mars 2022. 

        Enchérir | Suivez la vente des vins des Hospices de Nuits-Saint-Georges le 14 mars sur interencheres.com 

 

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Une Porsche Panamera hybride quasi-neuve en vente à Rennes

Le 26 novembre 2021 | Mis à jour le 26 novembre 2021

A la requête de l’AGRASC, l’Agence de gestion et recouvrement des avoirs saisis et confisqués, la maison de vente Gauducheau-Jézéquel présentera aux enchères une Porsche Panamera 4 E-Hybrid exceptionnelle, immatriculée […]