Le 26 septembre 2016 | Mis à jour le 28 septembre 2016

La science des Lumières sous le marteau

par Interencheres

banniere-livres1

Au XVIIIe siècle, Buffon, d’Alembert, Lavoisier et tous les plus grands savants de l’époque acceptèrent de faire part de l’actualité de leurs recherches dans un ouvrage de compilation scientifique. Près de 100 volumes de cette vaste série, qui inspira Diderot pour son encyclopédie, seront mis aux enchères le samedi 1er octobre 2016 à Albi et sur le Live d’Interencheres.

[Le lot du jour] Comment lutter contre l’obscurantisme ? Au XVIIIe siècle, les philosophes, les scientifiques et les intellectuels français décident d’agir contre la négation du savoir en diffusant largement leurs recherches. Embrassant pleinement l’idéologie du siècle des Lumières, l’Académie Royale des Sciences décide à partir de 1699 de publier annuellement les travaux et les découvertes réalisés au cours de l’année.

.

Grâce à ces textes didactiques agrémentés de planches illustrées, le lecteur peut aisément étendre ses connaissances anatomiques et découvrir en images toutes les maladies et malformations existantes, admirer le trajet des comètes, contempler toujours plus d’espèces animales, analyser les fonctionnalités des premiers microscopes, s’initier à la botanique et s’informer sur les découvertes électriques… Les plus grands savants de l’époque sont représentés de Berthollet à Buffon en passant par La Place, Monge, Chaptal, d’Alembert et Lavoisier…

.

banniere-livres2

.

97 volumes de cette vaste série d’ouvrages, parus entre 1700 à 1787, seront mis aux enchères par Maître Philippe Amigues samedi 1er octobre 2016 à l’Hôtel des Ventes du Tarn à Albi et sur le Live d’Interencheres. Proposés en un seul lot, estimé de 5 000 à 8 000 euros, ces grands livres de format in-quarto (proche du A4 actuel) présentent leur reliure d’origine.« Cette compilation imprimée de toute l’activité scientifique inspira d’ailleurs Diderot pour la création de son encyclopédie », précise Bertrand Bruel, expert de la vente, avant d’insister sur la provenance de l’ensemble proposé à la vente. « L’ensemble appartenait à une importante personnalité albigeoise. Il s’agit du docteur Pierre Amalric (1923-1999), ophtalmologue de renom qui fut le premier à introduire l’application du laser à l’œil en France. Egalement passionné de livres anciens, sa collection était reconnue par les plus grands bibliophiles. »

.

Outre la collection de l’Académie Royale des Sciences, Maître Amigues proposera plus de 150 ouvrages anciens ayant appartenus au docteur Amalric dédiés à l’histoire, aux voyages, à la médecine et dont les provenances sont particulièrement remarquables (la duchesse de Berry, Paul-Emile Victor et même Louis XVIII dont les armes figurent sur l’une des reliures.) Les estimations s’étalent de quelques centaines d’euros à 8 000 euros pour une oeuvre particulièrement rare de Rabelais.

.
Lien vers l’annonce de la vente aux enchères

Haut de page

Vous aimerez aussi

Expertise : un cartel d’époque Régence en marqueterie Boulle

Le 21 janvier 2021 | Mis à jour le 21 janvier 2021

Les cartels comptent parmi les rares objets encore fabriqués en marqueterie Boulle au milieu du XVIIIe siècle. Jacques Dubarry de Lassale décrypte ce travail d’une extrême minutie à travers l’expertise […]