Le 11 juin 2013 | Mis à jour le 11 juin 2013

Le frontispice inédit de Miró

par Interencheres

[Le lot du jour] Parmi les nombreuses gravures réalisées par Joan Miró (1893-1983) figure ce frontispice de 1962 destiné à un ouvrage de Maryse Lafont intitulé Obscur laurier. Or, cette épreuve signée de la main de l’artiste n’a jamais été reliée à aucun livre… Provenant de la collection d’un bibliophile, elle devrait intéresser aussi bien les amateurs de livres que d’estampes, qui apprécieront la grande maîtrise technique révélée par ce travail.

.

L’artiste a en effet utilisé trois différents procédés : l’eau forte pour les traits noirs, la pointe sèche mais aussi l’aquatinte, qui produit cet effet de grains et de matière sur le fond rose du dessin central et à l’intérieur des ronds de couleurs. Si les teintes et le motif esquissé, entre volutes et parodie d’écriture, sont caractéristiques des œuvres de Joan Miró, le petit format de cette gravure (12,5 x 18,3 cm) s’avère être beaucoup plus intimiste que les œuvres de très grandes dimensions réalisées habituellement. Mise aux enchères le jeudi 13 juin 2013 à Paris par la maison Ader, elle est estimée de 400 à 500 euros.

.

Lien vers l’annonce de vente

Haut de page

Vous aimerez aussi

Expertise : un fauteuil Louis XV estampillé de Père Gourdin

Le 24 février 2021 | Mis à jour le 24 février 2021

L’estampille de Jean Gourdin, dit Père Gourdin, est le signe d’un art menuisier français d’excellence. Jacques Dubarry de Lassale décrypte les particularités de ces sièges remarquables à travers l’expertise d’un […]