Le 30 mai 2016 | Mis à jour le 2 juin 2016

Un scooter pour conduire en robe !

par Interencheres

20160530-motos01[Vente à venir] Dans les années 1950, Terrot, le célèbre constructeur français de deux-roues motorisés, a l’idée de commercialiser un scooter spécial pour les robes.

.

« En plus de sa coque de protection, une plaque supplémentaire appelée carter pouvait s’adapter aux garde-boues arrières pour éviter que le prêtre n’emmêle sa soutane dans les rayons de la jante. Ce modèle « Ecclésiastique » était également utilisé par les dames avant que le pantalon ne se popularise au féminin », précise Maître Pierre Perrin qui mettra aux enchères l’un de ces scooters samedi 4 juin 2016 à Nancy et sur le Live d’Interencheres.

.

« Il s’agit d’une cylindrée de 100 chevaux, classée cyclomoteur avant la Seconde Guerre mondiale et donc utilisable sans permis. Pour rester dans cette dernière catégorie, les deux-roues doivent avoir au grand maximum 100 chevaux et peser 30 kilos. C’est pourquoi les scooters « Ecclésiastiques » étaient vendus à l’époque sans phare ni autre accessoire pour rester en-dessous de ce poids », ajoute le commissaire-priseur avant de préciser l’estimation du véhicule fixée à 700 euros.

.

20160530-motos02

.

Ce modèle Terrot provient d’une étonnante collection de 70 motos, scooters et triporteurs anciens qui sera dispersée par Maître Perrin. « L’ensemble était conservé en plein centre-ville de Nancy, dans un entrepôt. Le propriétaire, mécanicien de profession, collectionne ces véhicules depuis l’adolescence. Son intérêt s’est principalement porté sur les marques françaises. Plusieurs modèles Terrot, qui reste historiquement le plus gros constructeur français de deux-roues motorisés de moyenne et grosse cylindrée, des Peugeot (dont un triporteur 125 m3 de 1951), ainsi que des Follis, Alcyon et Epson, près de 70 deux roues restées dans leur jus et choyées par leur propriétaire seront mises aux enchères avec des estimations s’élevant de 60 à 1 500 euros.

.

Lien vers l’annonce de la vente aux enchères

Haut de page

Vous aimerez aussi

Un paravent de Nguyen Gia Tri aux enchères à Tarbes

Le 19 novembre 2021 | Mis à jour le 19 novembre 2021

Le 23 novembre à Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées, Henri Adam présentera aux enchères un panneau exceptionnel du maître laqueur vietnamien Nguyen Gia Tri. Daté de 1941, il dévoile une vue […]

La cote des objets Lalique, des bijoux aux verreries

Le 17 novembre 2021 | Mis à jour le 19 novembre 2021

Le marché des objets Lalique, ce sont à la fois des bijoux d’exception adjugés à plusieurs centaines de milliers d’euros et des petites figurines en verre vendues à moins de […]