Le 19 mai 2022 | Mis à jour le 19 mai 2022

Citroën 2CV, Peugeot 205, Simca Marly : des Youngtimers et populaires en vente dans les Deux-Sèvres

par Interencheres

Le 21 mai dans les Deux-Sèvres, des Youngtimers et populaires seront dispersées aux enchères à l’occasion d’une vente de réserve de garage automobile. Au programme : Simca Marly, Citroën 2CV AZ, Renault 4CV Sport, Peugeot 205…

 

Dans les années 1950, les breaks étaient considérés en Europe comme des véhicules utilitaires, souvent dotés de moteurs et de finitions plus frustres que les berlines dont ils dérivaient. Dans ce panorama, une marque française s’est distinguée en lançant un modèle luxueux, qui plus est doté d’un moteur V8 : le Simca Marly, issu de la famille des Vedette. Ce dérivé rare sur le marché est le plus recherché de la lignée avec la Présidence. L’un d’eux sera présenté aux enchères le 21 mai dans les Deux-Sèvres. S’il nécessite une restauration complète, il dispose de toutes ses pièces d’origine y compris la sellerie et l’intérieur en excellent état, un élément crucial puisqu’il s’agit des éléments les plus difficiles à retrouver ou à rénover (6 000 — 10 000 euros). D’autres automobiles représentatives de la France des Trente Glorieuses seront proposées à la vente, à l’instar d’une Citroën 2CV AZ de 1964 en bel état de présentation et de fonctionnement (3 000 — 4 000 euros), d’une Renault 4CV Sport de 1955 jamais restaurée et dotée de sa sellerie d’origine en bel état (3 000 — 5 000 euros) ou encore d’une Renault 8 Major de 1969 en bel état également (3 000 — 5 000 euros).

 

Peugeot 205 : des Youngtimers accessibles

Ces populaires seront vendues avec leur descendance, soit les grands succès des années 1980. Un assortiment de Peugeot 205 d’entrée de gamme est ainsi proposé. Aujourd’hui, même ces versions modestes, GL ou Junior, sont recherchées lorsqu’elles sont en bon état d’origine (comptez entre 800 et 3 000 euros selon les exemplaires). Les amateurs d’automobiles originales pourront quant à eux jeter leur dévolu sur la Talbot Samba de 1983 en bel état d’origine (1 000 — 3 000 euros) ou la Renault 21 GTS de 1987, une première main en immatriculation d’origine dans un état de présentation remarquable (1 000 – 2 000 euros). Plus rare encore, le coupé Honda Civic de 1985 doté d’un faible kilométrage, avec sièges protégés par des housses et non corrodé, ce qui est exceptionnel sur ce modèle (2 500 — 3 500 euros). 

Enchérir | Suivez la vente de Youngtimers et automobiles populaires le 21 mai en live sur interencheres.com

 

Honda Civic coupé, type : AG 53. Estimé entre 2 500 et 3 500 euros.

Haut de page

Vous aimerez aussi

Des œuvres de Street art en vente à Vannes

Le 22 juin 2022 | Mis à jour le 22 juin 2022

Berthet One, Pakone, Léo & Steph, Tito / Mulk… Une trentaine de Street artistes seront réunis le 25 juin à Vannes à l’occasion d’une vente aux enchères d’art urbain organisée […]

Les broderies royales espagnoles de la collection Fruman

Le 17 juin 2022 | Mis à jour le 17 juin 2022

A l’occasion de leur vente de prestige annuelle, la maison Rouillac dévoilera le 19 juin au Château d’Artigny à Montbazon un ensemble de broderies anciennes provenant de la collection Fruman, […]