Le 3 octobre 2013 | Mis à jour le 10 octobre 2013

Collection d’automne à Chinon

par Interencheres

Deux fois par an, Maître Christophe Herbelin organise une vente aux enchères d’automobiles de collection, à Chinon, non loin de Tours. La prochaine édition se tiendra le mercredi 16 octobre 2013 et en direct sur Interencheres Live. L’expert chargé de la vente, Jean-Pierre Souchaud a choisi cinq modèles exceptionnels. Cette sélection contentera les collectionneurs les plus pointus…

.

.

Cette Citroën est tellement ancienne qu’il est difficile d’en connaître l’âge précis, mais l’expert estime qu’elle date de 1925, et elle est encore en très bon état, malgré ses 35 901 kilomètres parcourus. A l’époque, entre 1922 et 1926, ce modèle 5 CV avait rencontré un vrai succès, mais le constructeur avait dû en stopper la production par manque de rentabilité. Bon point : les pièces de rechange sont encore facilement disponibles aujourd’hui sur le marché de l’occasion. Estimation : 6 000 – 7 000 euros.

.

Un peu plus récente que la précédente, la Citroën ci-dessus un peu plus onéreuse… Ce cabriolet 11 B de 1938 aux couleurs pétillantes (ivoire, bleu marine et beige pour l’intérieur en cuir) a été restauré en 2003 et il affiche seulement 4 697 kilomètres au compteur. Estimation : 90 000 – 100 000 euros.

.

Agé seulement d’une quarantaine d’années, ce cabriolet 504 Peugeot est presque le plus « jeune » de la collection. En très bon état de fonctionnement avec 81 491 kilomètres, cette sportive dispose encore de son intérieur en cuir d’origine. Estimation : 9 000 – 10 000 euros.

.

Comme tous les autres modèles de la vente, cette Citroën Traction Avant 11 B de 1951 est en parfait état, ce qui est extrêmement rare, aux yeux de l’expert. La particularité de ce véhicule est qu’il a été refait à neuf et à l’identique. De quoi faire oublier les 95 840 kilomètres affichés au compteur. Rendue célèbre autant par la Gestapo que les résistants, ou plus tard les gangsters, cette voiture a gagné sa réputation grâce à ses qualités de routière. Estimation : 9 000 – 10 000 euros.

.

Cette Morris Mini Minor de 1962 est dans un parfait état d’origine et elle fait partie des premiers modèles sortis des usines, puisque la production de ce mythe sur roues avait débuté trois ans avant, en 1959. Une voiture pensée pour être économique avant tout. Estimation : 3 900 – 4 000 euros.

.

Pour finir avec cette vente, et pour les insatiables collectionneurs, il sera également d’enchérir sur une berline Ford Vedette de 1950 parfaitement restaurée, une Méhari de 1982 ou encore une Mini Cooper de 1991.

.
Lien vers l’annonce de vente

Haut de page

Vous aimerez aussi

Les Citroën Méhari s’arrachent aux enchères

Le 3 août 2020 | Mis à jour le 3 août 2020

Elle est revêtue d’une carrosserie en plastique, plafonne à 100 km/h et offre un confort des plus spartiates. Pourtant, la Citroën Méhari s’arrache à des prix élevés aux enchères. Décryptage…