Le 3 juin 2021 | Mis à jour le 3 juin 2021

Des Panhard Levassor d’avant-guerre aux enchères à Roubaix

par Interencheres

Dans le cadre d’une vente d’objets de collection, la maison May et Associés présentera aux enchères le 7 juin à Roubaix une sélection d’automobiles d’avant-guerre de prestige. Au programme : Panhard Levassor, Paquis, Simca…

 

La « doyenne » des marques automobiles françaises est le surnom régulièrement donné à Panhard et Levassor, qui fut la première à acheter la licence du moteur à explosion Daimler dans les années 1890. Elle devint rapidement l’un des constructeurs les plus prestigieux du pays, pourvoyeur de nombreuses limousines de la IIIe République jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Ce sont justement trois de ces modèles de prestige qui seront proposés lors de la vente du 7 juin organisée à Roubaix et en live sur Interencheres. La plus ancienne est une X39 de 1926 dotée d’une carrosserie souple Weymann et d’un gros quatre cylindres sans soupapes de 2,3 litres. Jamais restaurée mais très saine, cette voiture est remisée depuis 1974 (estimée entre 12 000 et 14 000 euros). Autre beau projet de restauration, une X68 six cylindres de 1931 dont l’intérieur a été protégé sous housse et dont l’historique est connu depuis son origine (estimée entre 3 000 et 5 000 euros). La plus célèbre reste cependant la Panoramic de 1936, dont la carrosserie doit son nom à ses vitrages bombés censés améliorer la visibilité. Restaurée dans les années 1980, cette limousine emblématique nécessite une importante remise en route (estimée entre 12 000 et 17 000 euros).

 

 

De rares Paquis, Simca et Farmobil

Avant la crise de 1929 subsistaient en France des petites marques automobiles aujourd’hui totalement oubliées. C’est le cas de Paquis, qui exerçait à Charleville-Mézières. L’une de ses productions datant de 1927 est proposée à la vente : une « caisse carrée » typique de cette époque qui a été restaurée dans les années 1970 et se révèle très saine. Elle est surtout proposée avec un dossier complet permettant de retracer son historique et celui de son constructeur (estimée entre 5 000 et 6 000 euros). Enfin, pour ceux qui recherchent des gabarits plus modestes, citons une jolie Simca 6 découvrable de 1950 entièrement restaurée (estimée entre 7 000 et 9 000 euros) et un utilitaire Farmobil de 1969, équipé d’un moteur de BMW 700, un modèle recherché par les amateurs (estimé entre 7 000 et 13 000 euros).

Enchérir | Suivez la vente de véhicules de collection le 7 juin en live sur interencheres.com

 

Haut de page

Vous aimerez aussi