Le 10 novembre 2020 | Mis à jour le 20 novembre 2020

Les 4×4 de collection ont la cote

par Interencheres

Dans un marché de la collection relativement stable malgré la crise sanitaire, il est une catégorie de voitures de collection qui connaît un succès grandissant : celui des 4×4 et autres ancêtres des SUV. Décryptage.

 

Alors que les SUV caracolent en tête des ventes de voitures neuves depuis une bonne décennie, leurs ancêtres à quatre roues motrices suscitaient jusqu’à il y a peu un intérêt mitigé en collection. Trop utilitaires, ils n’intéressaient qu’une catégorie bien particulière d’utilisateurs, à la recherche de bêtes de somme corvéables à merci sur les terrains les plus difficiles. Depuis quelques années cependant, les plus emblématiques des 4×4 historiques deviennent de vrais pièces de collection et certaines d’entre elles font l’objet de restaurations minutieuses, comme s’il s’agissait de Jaguar ou de Ferrari. En collection, ce sont surtout les modèles de marques pionnières qui attirent : Land Rover, Jeep, Toyota et Nissan. Les motorisations essence sont largement préférées aux diesel et les exemplaires en bon état sont rares, conséquence évidente d’une utilisation intensive. 

 

Jeep : la mère des 4×4 se porte toujours bien 

S’il est vrai que les 4×4 des années 1970 ne sont considérés que depuis peu, ce n’est pas le cas de la bonne vieille Jeep Willys, dont la valeur historique est reconnue depuis les débuts de l’histoire de la collection. Sa cote se maintient bien mais varie beaucoup en fonction de l’authenticité ou de l’historique. Ainsi, un modèle en état correct à l’historique peu détaillé avec sa remorque a été vendu 16 016 euros (frais compris) par Guizetti-Collet à Reims le 27 octobre 2019. En comparaison, un exemplaire authentifié plus ancien de 1942 produit par Ford a obtenu 31 000 euros à Paris le 27 septembre 2020. Le record reste celui obtenu par la Willys de Steve McQueen vendue plus de 90 000 euros à Birmingham, en octobre 2018. Ses descendantes commencent également à susciter un intérêt certain : une Wrangler de 1989 en bel état a été ainsi adjugée à 13 688 euros par Montargis Enchères le 26 septembre dernier. 

 

Jeep Willys de 1944 adjugée à 16 016 euros par Guizetti-Collet le 27 octobre 2019 à Reims.

 

Le Range Rover au beau fixe 

Parmi les 4×4 mythiques qui suscitent de belles enchères figure en première place le Range Rover, premier tout-terrain européen de luxe lancé en 1970. Ce sont justement les premiers qui attirent le plus. Si un bel exemplaire 5 portes de 1982 a obtenu 16 200 euros le 21 juillet dernier chez Osenat à Fontainebleau, un modèle « Suffix A » correspondant de 1972 a dépassé les 65 000 euros à Paris en février dernier. Les générations suivantes obtiennent pour l’instant des enchères raisonnables, mais cela pourrait bien ne pas durer. 

 

Range Rover Classic de 1982 adjugée à 16 200 euros par Osenat le 21 juillet 2020 à Fontainebleau.

 

Les 4×4 japonais montent 

Parmi les légendes du 4×4 figurent en bonne place le Toyota BJ land Cruiser, conçu presqu’en même temps que le Land Rover. Reconnu pour son endurance et sa fiabilité, il fait aujourd’hui l’objet d’un véritable culte. N’importe quel exemplaire en état correct est susceptible d’obtenir une belle enchère : c’est le cas d’un fourgon BJ40 vendu 15 444 euros par l’Hôtel des ventes de Coulommiers le 8 avril 2017. Mais un BJ43 de 1981 restauré à neuf a obtenu 114 432 euros à Paris en février dernier !  Aux Etats-Unis, l’engouement est tout aussi fort : un modèle de 1978 comptant 8 473 km au compteur a ainsi été adjugé à 85 000 euros en avril 2018. Tous ses descendants baptisés Land Cruiser suivent la même tendance lorsqu’ils sont en excellent état d’origine ou restaurés. Reste que si les 4×4 purs et durs anciens ont désormais la cote, attention aux pièges : les SUV de luxe plus récents, comme les Porsche Cayenne ou BMW X5, très nombreux, sont loin de suivre la même voie. Ne vous laissez pas griser ! 

Enchérir | Créez une alerte « 4×4 » pour être informé des prochaines ventes aux enchères

 

Photo en Une : Land Rover Range Classic de 1975 adjugée à 44 640 euros par Aguttes le 2 juillet 2016 à Lyon. 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Un paysage italien de Corot en vente à Montpellier

Le 9 avril 2021 | Mis à jour le 9 avril 2021

Un tableau de Corot sera présenté aux enchères par Bertrand de Latour et Jean-Christophe Giuseppi le 8 mai prochain à l’Hôtel des ventes Montpellier-Languedoc. Estimé entre 150 000 et 250 […]

Record mondial pour une Chartreuse de 180 ans d’âge

Le 1 avril 2021 | Mis à jour le 9 avril 2021

Le 3 avril dernier en Savoie, Mikaël Bennour présentait aux enchères un flacon exceptionnel de Chartreuse daté de 1840-1852. Le précieux élixir a été adjugé au prix record de 46 […]

Un musée de voitures hippomobiles dispersé en Vendée

Le 26 mars 2021 | Mis à jour le 8 avril 2021

Avant les voitures automobiles, il y eût les voitures à cheval, souvent réalisées par les mêmes carrossiers. C’est une collection complète issue d’un ancien musée qui sera dispersée par la […]