Le 16 mars 2021 | Mis à jour le 17 mars 2021

Peugeot 205, BMW 503 : grande vente d’automobiles de collection à Neuilly-sur-Seine

par Interencheres

La maison Aguttes organise sa grande vente de printemps à point nommé le 21 mars prochain à Neuilly-sur-Seine. L’éclectisme sera de mise pour cette sélection de classiques de toutes époques issues des quatre coins du monde.

 

La Peugeot 205 est devenue l’une des Youngtimers les plus collectionnées en Europe. Un succès lié à son dessin et son importance dans l’histoire de Peugeot, qu’elle a sauvé d’une faillite certaine. Déclinée en de multiples versions, elle est sera incarnée par trois exemplaires très différents lors de la grande vente de printemps de la maison Aguttes du 21 mars. La première, une Gentry de 1992, joue le luxe grâce à sa sellerie cuir et ses boiseries. Elle est de plus présentée dans une rare version beige Mayfair de seulement 106 000 km (estimée entre 18 000 et 22 000 euros). Plus classique dans sa définition, la GTI 130 de 1987 présentée à ses côtés se distingue par son kilométrage particulièrement réduit : 17 500 km qui justifie une estimation comprise entre 30 000 et 40 000 euros. Enfin, le clou de cette vacation est l’une des 200 Turbo 16 dérivées de la double championne de rallye (image en une). Proposé dans une rarissime livrée blanche, cet exemplaire de 1985 se trouve dans un état exceptionnel (300 000 — 400 000 euros). 

 

PEUGEOT 205 GENTRY MAYFAIR de 1992. Estimation : 18 000 – 22 000 euros.

 

Une BMW 503 dans la même famille depuis l’origine 

Bien sûr il n’y en aura pas que pour Peugeot lors de cette vente qui compte pas moins de 57 lots. Parmi les Italiennes qu’elle propose, on relève un magnifique spider Alfa Romeo 2600 de 1962. Ce haut de gamme carrossé par Touring attire de plus en plus les collectionneurs, d’où une cote en nette hausse qui rejoint celle des grandes classiques de l’époque (80 000 — 120 000 euros). Plus ancienne et encore plus rare, la BMW 503 d’origine française, restée dans la même famille depuis son achat en 1958, remonte à l’époque durant laquelle BMW était un constructeur presque confidentiel de très haut de gamme. Un véhicule véritablement exceptionnel estimé entre 150 000 et 200 000 euros. Que ceux qui préfèrent les Ferrari (25 000 — 200 000 euros), Mercedes (9 000 — 120 000 euros) ou Porsche (15 000 — 200 000 euros) se rassurent : il y en aura aussi et pas des moindres lors de cette vente, l’une des plus importantes de la saison. 

    Enchérir | Suivez la vente d’automobiles de collection le 21 mars en live sur interencheres.com 

 

BMW 503 3.2L SÉRIE II COUPÉ de 1958. Estimation : 150 000 – 200 000 euros.

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Un paysage italien de Corot en vente à Montpellier

Le 9 avril 2021 | Mis à jour le 9 avril 2021

Un tableau de Corot sera présenté aux enchères par Bertrand de Latour et Jean-Christophe Giuseppi le 8 mai prochain à l’Hôtel des ventes Montpellier-Languedoc. Estimé entre 150 000 et 250 […]