Le 9 août 2022 | Mis à jour le 9 août 2022

Renault 5 : une cinquantenaire qui a la cote aux enchères

par Interencheres

Un demi-siècle après son lancement, la Renault 5 suscite un intérêt croissant de la part des amateurs de voitures de collection, particulièrement dans ses versions sportives. Décryptage à travers un tour d’horizon des dernières ventes aux enchères.

 

Durant sa longue carrière, de 1972 à 1984, la Renault 5 a connu de très nombreuses variantes, de la plus populaire à la plus exclusive. Un demi-siècle après le lancement de la R5, cette diversité suscite un éventail de prix très large sous le marteau des commissaires-priseurs. Toutes les versions, y compris les plus modestes, suscitent l’intérêt des enchérisseurs si leur état le justifie. Ainsi, lors de la dernière vente organisée par la maison Osenat le 18 juillet, une simple TL de 1977, soit un modèle plutôt commun, a été adjugé 9 600 euros en raison de son état exceptionnel. La couleur peut justifier également un écart de prix. Deux modèles d’entrée de gamme « L » de 1977 étaient proposés lors de cette même vente et c’est celui revêtu d’une teinte orange qui a remporté le prix le plus élevé, 9 240 euros contre 6 120 euros pour l’exemplaire gris.

 

Les R5 sportives enregistrent les enchères les plus élevées

Ce sont logiquement les R5 sportives qui emportent les enchères les plus élevées. Les versions « Alpine » Turbo suscitent régulièrement des adjudications aux alentours de 15 000 euros, comme celle revêtu du fameux bleu Alpine vendue 16 856 euros par l’Hôtel des ventes de la Seine le 19 septembre 2020. Il faut compter bien plus encore pour les exemplaires immaculés comme la R5 Alpine atmosphérique de 1979 vendue 22 800 euros par Osenat le 18 juillet dernier. A contrario, les tarifs sont sans comparaison lorsqu’un important travail de restauration est à prévoir. C’était le cas de l’autre R5 Alpine de 1978 en très mauvais état proposé par l’Hôtel des Ventes d’Avignon le 3 décembre 2020, qui a tout de même trouvé preneur à 4 092 euros.

La palme des enchères les plus élevées revient évidemment à la version Turbo à moteur arrière de 160 ch, modèle rare et emblématique de l’histoire de Renault en course. Une Turbo 2 « sortie de grange » nécessitant un gros travail de remise en route a ainsi obtenu 78 672 euros lors du dernier Salon Rétromobile. Le 24 mars 2018, un exemplaire en parfait état proposé par l’Hôtel des ventes d’Avignon n’obtenait que 65 550 euros, témoignant de la croissance de la cote de ces modèles. Il faut compter encore plus pour les « Turbo 1 » reconnaissables à leur planche de bord et leurs coloris spécifiques. Ces voitures d’exception dépassent désormais les 100 000 euros.

Enchérir | Suivez les prochaines ventes de Renault 5 en live sur interencheres.com

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Des cartes Pokémon aux enchères à Troyes

Le 26 septembre 2022 | Mis à jour le 26 septembre 2022

Le 12 octobre à Troyes, la maison Boisseau-Pomez organise une vente dédiée aux passionnés de la culture geek. Consoles, jeux vidéo et cartes Pokémon se disputeront les enchères, dont une […]

4×4, Alfa Romeo Giulia : des automobiles rares en vente au Touquet

Le 22 septembre 2022 | Mis à jour le 22 septembre 2022

La maison Mercier organisera le 25 septembre au Touquet-Paris-Plage une importante vente aux enchères de voitures de collection. Au programme, 44 automobiles prestigieuses, dont de grandes classiques italiennes et anglaises, […]