Le 2 novembre 2022 | Mis à jour le 2 novembre 2022

Salon Epoqu’Auto : des motos et voitures d’exception aux enchères à Lyon

par Interencheres

Epoqu’Auto n’est pas seulement l’un des plus grands salons consacrés à l’automobile de collection en France. Il est aussi le théâtre de l’une des plus belles ventes aux enchères de l’année pour les amateurs de deux comme de quatre roues. Au programme de l’édition 2022, une moto Guzzi Magni, un cabriolet DS par Chapron, une Alpine A110 1800 ayant participé au Tour de Corse…

 

La maison Osenat réserve chaque année l’une de ses plus belles vacations de voitures de collection au salon lyonnais Epoqu’Auto. L’édition 2022 ne fait pas exception à la règle avec une vente auto, moto et automobilia de grande ampleur. Une session particulière est d’ailleurs prévue pour les motos le 5 novembre, qui seront 48 à être dispersées. De très nombreuses montures italiennes des années 1950 aux années 1980 sont proposées, à commencer par une moto Morini 175 Settebello de compétition de 1961 capable d’atteindre plus de 140 km/h malgré son tout petit moteur (8 000 – 10 000 euros) et une Aermacchi de 1968 de 410 cm3, l’une des dernières Italiennes quatre-temps compétitives en course (10 000 – 12 000 euros). C’est cependant une moto Guzzi Magni de 1993 qui devrait susciter le plus d’intérêt. Il s’agit en effet d’un exemplaire entièrement revu et corrigé par le préparateur Arturo Magni sur le modèle de celles qui ont couru en compétition. Cette vente est une opportunité rare d’acheter une Australia proche de la course homologuée pour la route (30 000 – 40 000 euros).  Les amateurs pourront également s’offrir d’authentiques modèles de compétition à palmarès comme une Pernod 250 française qui a remporté le Grand-Prix de Grande Bretagne 1983 (40 000 – 50 000 euros). Autre exemplaire très attendu, une 250 de Grand Prix de 1987 conçue par Claude Fior, connu pour sa maîtrise de l’aluminium (35 000 – 40 000 euros).

 

 

Une Jaguar Type E Série 1 et un cabriolet DS Chapron 1960

Si la vente moto a de quoi attirer les foules, celle consacrée aux automobiles n’est pas en reste, proposant plusieurs exemplaires rares sur le marché. C’est le cas du cabriolet DS « La Croisette » réalisé par Chapron. Non seulement cette version modifiée par le carrossier est rare, mais son année de réalisation, 1960, correspond aux premiers millésimes de production, encore dotés de la première planche de bord de la DS, très appréciée des amateurs. L’exemplaire se trouve de plus dans un très bel état de présentation (180 000 – 200 000 euros). La vente propose en outre deux beaux témoignages de restaurations anciennes de qualité, qui permettent de bénéficier de modèles en très bel état mais dotés d’une patine appréciable. La Jaguar Type E 3.8 Série 1 cabriolet de 1964 en constitue un bel exemple, d’autant plus qu’elle a reçu une modification qui améliore grandement sa polyvalence : le montage d’une boîte Getrag à 5 rapports, en lieu et place de la très décriée transmission Moss (120 000 – 150 000 euros).

 

 

Une Alpine A110 1800 endormie depuis 1981

Les amateurs de Youngtimers pourront quant à eux se tourner vers la spectaculaire et rarissime Alfa Romeo 75 Evoluzione de 1987 appartenant à une série de 500 exemplaires réalisée pour l’homologation en Groupe A. Basée sur le bouillant modèle turbo de 155 ch, elle a conservé toutes les spécificités esthétiques de cette version dotée d’un kit carrosserie particulièrement voyant (50 000 – 70 000 euros). Enfin, le clou de la vente est sans doute l’Alpine A110 1800 de 1970, véritable Groupe IV d’usine ayant participé au Tour de Corse 1970. Stockée au sec depuis 1981 dans un état proche de l’origine, elle est dotée d’un moteur « Mignotet » et son historique a été intégralement retracé par le spécialiste Gilles Valérian. Nul besoin de préciser qu’il s’agit d’une opportunité unique pour les amateurs de véhicules de compétition et de l’époque glorieuse de l’A110, championne du monde des rallyes 1973 (180 000 – 220 000 euros).

Enchérir | Suivez les ventes de motos et automobiles de collection du salon Epoqu’Auto les 5 et 6 novembre en live sur interencheres.com

 

Haut de page

Vous aimerez aussi