Le 29 novembre 2023 | Mis à jour le 30 novembre 2023

Une collection exceptionnelle de tracteurs anciens aux enchères en Corrèze 

par Magazine des enchères

Martinie Enchères dispersera aux enchères le 12 décembre une collection d’une trentaine de tracteurs agricoles français et étrangers de 1917 à 1960. Une opportunité rare pour les nombreux amateurs du genre. 

 

Le monde de l’automobile n’est pas le seul à avoir enfanté des sagas industrielles riches en rebondissements. Les origines mouvementées du constructeur de tracteurs Massey Ferguson en témoignent. La collection de Jean Soulier qui sera dispersée le 12 décembre à Brive-la-Gaillarde par la maison Martinie Enchères permet justement d’en réaliser un historique assez précis.

 

Des tracteurs retraçant l’histoire de Massey Ferguson

Les exemplaires de la vente incarnent les différentes associations que le créateur du révolutionnaire système de relevage trois points portant son nom, Harry Ferguson, a connu avant de fusionner avec Massey Harris en 1953. A commencer par les deux rares Ford Ferguson de l’immédiat après-guerre estimés entre 800 et 1200 euros. Ferguson a également collaboré avec David Brown, autre producteur de tracteurs, plus connu pour avoir racheté Aston Martin en 1947. A la vente, ses productions sont représentées par un P25P de 1957 repeint et complet, hormis les verres de phare manquants (800 – 1 200 euros). On retrouve également plusieurs « Petits Gris » en bel état de présentation que Ferguson a commercialisés sous son nom (800 – 1 200 euros), mais aussi deux des premiers Massey Fergusson (800 – 1 200 euros). La collection compte enfin des modèles très représentatifs de la mécanisation de l’agriculture française d’après-guerre, à l’instar d’un tracteur Renault 3041 de 1949, le modèle le plus vendu en France cette année-là. Cet exemplaire est présenté en bel état cosmétique et tournant (700 – 800 euros). 

 

Deux Youngtimers de prestige 

La vacation compte également quelques voitures et motos, dont deux modèles de prestige : une Porsche Boxster de 1997 comptant seulement 109 993 km et dotée d’une désirable configuration gris argent intérieur cuir rouge (12 000 – 15 000 euros), ainsi qu’une Jaguar XJ40 3.2, l’une des toutes dernières produites puisqu’elle a été immatriculée en février 1994. Avec 202 525 km, son six cylindres connu pour sa fiabilité a encore de beaux jours devant lui, d’autant que la voiture a fait l’objet de travaux récents, avec notamment le changement des quatre amortisseurs (2 500 – 3 000 euros).    

Enchérir | Suivez la vente de la collection de tracteurs anciens le 12 décembre en live sur interencheres.com

 

Haut de page

Vous aimerez aussi