Le 18 juin 2018 | Mis à jour le 3 juillet 2018

Vespa 400 : quand Piaggio faisait encore des voitures

par Victor Sauvage

Au nom de Vespa, on pense volontiers aux petits scooters élégants de la marque transalpine Piaggio. Pourtant, cette compagnie fondée par Rinaldo Piaggio a aussi produit une voiture au siècle dernier, la Vespa 400, dont un modèle de 1960 sera mis aux enchères par l’Hôtel des ventes de Saint-Omer Fourquet Peeren dimanche 24 juin 2018 à Saint-Omer.

 

 .

Un modèle de 1960 estimé à plus de 4 000 euros

 

Malgré son nom qui sent bon l’Italie, cette Vespa 400 mini de 1960, que s’apprêtent à mettre en vente Maître Elodie Peeren le 24 juin 2018 à Saint-Omer, a la particularité d’avoir été produite de notre côté des Alpes par une filiale créée de toutes pièces : l’Atelier de Construction de Motocycles et Automobiles à Fourchambault dans la Nièvre.

Présentée comme un « objet de culte méconnu » dans le pays des Ferrari et Lamborghini, cette automobile n’a jamais été vendue dans la Péninsule, pour ne pas entrer dans une concurrence commerciale avec la compagnie toute-puissante de Turin à l’origine de la Fiat 500. Aussi, la Vespa 400 a rencontré un certain succès en France, séduisant par son prix abordable et son élégance. A l’époque, elle pouvait se vanter d’une vitesse de pointe à près de 90 km/h, avec une consommation légèrement supérieure à 6 litres pour 100 kilomètres.

Si l’auto mise en vente est en bon état au regard de son âge – avec 40 000 kilomètres au compteurelle nécessitera un léger rafraîchissement avant de reprendre la route. Pour connaître tous les détails techniques sur l’état de cette « quatre-roues Piaggio » estimée entre 4 000 et 6 000 euros, pensez à lire la notice particulièrement complète de la maison de ventes.

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Un paysage italien de Corot en vente à Montpellier

Le 9 avril 2021 | Mis à jour le 9 avril 2021

Un tableau de Corot sera présenté aux enchères par Bertrand de Latour et Jean-Christophe Giuseppi le 8 mai prochain à l’Hôtel des ventes Montpellier-Languedoc. Estimé entre 150 000 et 250 […]