Le 17 novembre 2021 | Mis à jour le 17 novembre 2021

Youngtimers : une collection de 11 Renault Fuego en vente dans le Lot-et-Garonne

par Interencheres

Longtemps méprisé, le coupé Renault Fuego lancé en 1980 retrouve grâce auprès des amateurs de Youngtimers. Une collection exceptionnelle incluant de rares version export sera dispersée le 19 novembre à Marmande, dans le Lot-et-Garonne.

 

Certaines voitures suscitent des réactions contrastées et la Renault Fuego en fait assurément partie. La remplaçante des coupés 15 et 17, dotée d’un style original marqué par son hayon en forme de bulle, a rapidement payé le prix de son audace comme d’autres modèles aux lignes typées. Longtemps considérée comme démodée, elle est redevenue aujourd’hui un symbole des années 1980 et retrouve grâce auprès des amateurs de Youngtimers. L’un d’entre eux a poussé cette passion assez loin, puisqu’il a réuni une collection de onze Renault Fuego et d’innombrables pièces qui seront vendus aux enchères le 19 novembre à Marmande et en live sur Interencheres. Toutes les motorisations qui ont équipé le coupé seront représentées dans cette vente qui compte aussi bien un modèle GTL 1.4 d’entrée de gamme (4 500  — 6 500 euros) que deux modèles Turbo Diesel, une offre totalement originale pour l’époque (4 000 — 6 000 euros). Les enchérisseurs retrouveront également trois modèles turbo essence de 132 ch dans un remarquable état de conservation, dont ils n’auront qu’à choisir la couleur (6 000 — 8 000 euros).

 

 

Des Fuego américaines et une rare Studebaker

La particularité de cette collection est de proposer de rares modèles « Export ». On remarque ainsi deux versions 1.6 atmosphérique, destinées aux USA, qui comportent tous les éléments de « fédéralisation » spécifiques, y compris les encadrements de phares chromés et les pare-chocs proéminents (8 000 — 10 000 euros). Les collectionneurs qui posséderaient déjà une Fuego pourront trouver dans cette vente un grand nombre de pièces spécifiques : moteurs, jantes, climatisation… Signalons enfin le seul lot de la vente non badgé du Losange : une spectaculaire Studebaker Golden Hawk de 1957 présentée dans un remarquable état. Ce coupé, en partie dessiné par le bureau de design de Raymond Loewy, est doté du V8 Studebaker à compresseur Mc Culloch de 275 ch. Il s’agit de la version la plus désirable de cette Américaine, la seule de son temps à dépasser les 200 km/h. Elle témoigne avec flamboyance des derniers feux d’une grande marque (40 000 — 60 000 euros).

Enchérir | Suivez la vente de Renault et de Studebaker le 19 novembre en live sur interencheres.com

 

VP Studebaker Golden Hawk de 1957. Estimation : 40 000 – 60 000 euros.

Haut de page

Vous aimerez aussi

Une Triumph TR3 de 1959 aux enchères à Toulouse

Le 7 décembre 2021 | Mis à jour le 7 décembre 2021

Archétype du roadster britannique, la Triumph TR3 est aussi l’une des automobiles les plus collectionnées et recherchées. Le 8 décembre à Toulouse, la maison Marambat de Malafosse présentera aux enchères […]