Le 28 juillet 2016 | Mis à jour le 28 juillet 2016

Camoin, le plus méditerranéen des Impressionnistes

par Interencheres

banniere-camoin

Si cet artiste reste un peu moins connu que Matisse, Renoir et Marquet, son nom et son travail sont aujourd’hui redécouverts par le marché de l’art, notamment grâce à une exposition au musée Granet d’Aix-en-Provence et à une vente organisée le 15 août 2016 à Cannes par Maître Jean-Pierre Besch.

.

Au XIXème siècle, le tube de peinture apparaît et le réseau ferroviaire se développe, permettant aux Impressionnistes de sortir travailler en plein air et de restituer les ambiances extérieures par de vifs coups de pinceaux. Charles Camoin (1879-1965), un peu moins connu du grand public que les grandes figures de l’époque, adopte une démarche artistique qui suit les mêmes mouvements picturaux, de l’impressionnisme au fauvisme jusqu’au cubisme. Son talent est aujourd’hui plébiscité par le marché de l’art, à l’occasion d’une vente aux enchères rassemblant six œuvres de l’artiste organisée lundi 15 août 2016 à Cannes par Maître Jean-Pierre Besch.

.

accueil-camoin

Né à Marseille en 1879, Charles Camoin s’imprègne et dépeint le sud de la France. Les œuvres présentées à la vente offrent une palette diverse de ses paysages méridionaux : un cabanon sous des pins au bord de la baie des Canoubiers à Saint-Tropez, un chemin au cœur d’une forêt illuminée et colorée par les aplats de couleur, mais aussi un paysage enneigé où le froid est rendu par de larges coups de pinceau, et deux bouquets de fleurs étincelants. Maître Besch apprécie particulièrement « Le golfe de Saint Tropez », une toile animée par des bateaux dans une baie paisible, où le bleu de la mer et du ciel contrastent avec les tons vert et ocre des herbes et de la forêt. « Cette huile sur toile de 50 par 65 centimètres est à rapprocher des ports de Marseille peints par Albert Marquet, artiste de la même période qui suit aussi cette démarche libérée de peinture sur le motif. Avec ce tableau, Camoin est plus proche du cubisme cézannien. Le peintre utilise des aplats de couleurs pour composer sa toile. S’il s’éloigne un peu de l’impressionnisme, son tableau reste centré sur une impression vécue », détaille le commissaire-priseur..

.

Estimées entre 6 000 et 30 000 euros, les œuvres mises aux enchères devraient captiver les collectionneurs comme le grand public qui redécouvre aujourd’hui l’artiste, notamment grâce à l’actuelle rétrospective « Camoin dans sa lumière ». Organisée par le musée Granet d’Aix-en-Provence jusqu’au 2 octobre 2016, cette exposition permet de redécouvrir les paysages peints par l’artiste dans sa région. Les panoramas de baies et de forêts présentés à Granet rappellent ceux proposés aux enchères à Cannes, non seulement par le choix des sites méditerranéens qui lui tenaient à cœur mais également par la touche picturale, spontanée, légère et puissante.  

Lien vers l’annonce de vente des tableaux > http://bit.ly/2ak0N91

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Un paysage italien de Corot en vente à Montpellier

Le 9 avril 2021 | Mis à jour le 9 avril 2021

Un tableau de Corot sera présenté aux enchères par Bertrand de Latour et Jean-Christophe Giuseppi le 8 mai prochain à l’Hôtel des ventes Montpellier-Languedoc. Estimé entre 150 000 et 250 […]

Record mondial pour une Chartreuse de 180 ans d’âge

Le 1 avril 2021 | Mis à jour le 9 avril 2021

Le 3 avril dernier en Savoie, Mikaël Bennour présentait aux enchères un flacon exceptionnel de Chartreuse daté de 1840-1852. Le précieux élixir a été adjugé au prix record de 46 […]

Rétro-gaming et jouets de collection aux enchères à Nantes

Le 31 mars 2021 | Mis à jour le 31 mars 2021

Le 2 avril à Nantes, Pierre-Guillaume Klein dispersera aux enchères un important ensemble de jouets anciens et rétro-gaming. Au programme : trains électriques, Lego, consoles de jeux, cartes Pokémon, albums […]