Le 21 mars 2022 | Mis à jour le 21 mars 2022

La collection de Pierre Landau, la mémoire des Ballets russes

par Magazine des enchères

La collection de Pierre Landau constitue l’une des documentations les plus importantes sur l’histoire de la musique et de la danse en France aux XIXe et XXe siècles. Une vente aux enchères organisée le 22 mars à Vichy dévoile un florilège de cette collection exceptionnelle, comptant notamment l’intégralité des programmes officiels et revues des Ballets russes, de 1909 à 1929.

 

Mélomane érudit, Pierre Landau (1955-2018) a nourri, pendant plus de soixante ans, une passion dévorante pour la musique. Dès son plus jeune âge, il a constitué, au gré de ses recherches et trouvailles, une collection impressionnante de documents dédiés à l’histoire de la musique et de la danse en France aux XIXe et XXe siècles. Un ensemble rare qui sera dispersé le 2 mars prochain à Vichy, sous le marteau d’Etienne Laurent. « À travers des manuscrits musicaux annotés, programmes de concerts, autographes d’artistes et illustrations de spectacles, c’est toute l’âme du Paris de la modernité que nous vous invitons à ressentir… Une modernité dansante ! »

 

Les programmes officiels des Ballets russes de 1909 à 1929

Dans sa collection, Pierre Landau a réuni l’intégralité des programmes officiels et revues des Ballets russes. Cette célèbre compagnie d’opéra et de ballet anima la scène culturelle parisienne de 1909 à 1929. Son fondateur, Serge Diaghilev, entendait offrir une vitrine internationale à la culture russe. Prônant un art total, il réunit de nombreux artistes russes, compositeurs, danseurs et même peintres, à l’instar de Natalia Gontcharova, Mikhaïl Larionov, Pavel Tchelitchev ou Théodor Fedorowky. La première représentation se déroula au théâtre du Châtelet, tandis que la dernière fut donnée le 4 août 1929 à Vichy, la capitale d’été de la musique entre 1901 et 1964. « Les documents historiques réunis par Pierre Landau nous renseignent sur le goût de l’époque en matière de musique, sur les associations de Diaghilev avec d’autres chorégraphes tels que Nijinski, tout en se faisant le miroir de l’art pictural à travers leurs illustrations réalisées par les plus grands maîtres de l’époque », détaille Etienne Laurent. 

 

[Extrait] Ballets russes de Serge de Diaghilev, collection de 42 programmes officiels et revues couvrant l’intégralité des saisons parisiennes de 1907 à 1929. Estimée entre 12 000 et 15 000 euros.

Un siècle d’histoire de la musique en France

Cet ensemble exceptionnel côtoie des livres inédits sur l’histoire et la pratique de la musique, une collection de plus de trente mille vinyles et une série de programmes de concerts, courant sur plus d’un siècle et témoignant des goûts musicaux de la société française de l’époque. « Cette première vente propose ce que j’appellerais « Les Choix de Pierre », soit de rares biographies de compositeurs et autres témoignages bibliophiliques centrés sur l’histoire de la musique. En bref, de beaux livres et remarquables partitions, une exigeante réunion d’autographes et programmes musicaux signés, quelques rares et marquantes affiches, ainsi qu’une iconographie musicale peu connue, celle des cartes postales et des chromos. Enfin, ses « plus beaux disques » ainsi qu’il aimait les désigner », confie l’expert François Roulmann. Autant de documents de la collection Pierre Landau qui seront dispersés le 22 mars à Vichy et en live sur Interencheres.

Enchérir | Suivez la vente de la collection de Pierre Landau en live sur interencheres.com

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Une montre Cartier centenaire aux enchères à Paris

Le 10 avril 2024 | Mis à jour le 11 avril 2024

Une rare montre de gentleman Cartier datée autour de 1911 sera présentée aux enchères chez Vermot et Associés le 16 avril à Paris. Dans son état d’origine, avec une charmante […]