Le 23 décembre 2020 | Mis à jour le 5 janvier 2021

Le Champagne, un marché en pleine effervescence

par Diane Zorzi

Du 27 au 29 décembre à Cannes et en live sur Interencheres, Jean-Pierre Besch organisera sa 32e vente de vins de fin d’année. Un événement annuel qui, à l’approche du Nouvel an, attire de plus en plus d’amateurs de Champagne, avides de nouvelles sensations gustatives. Décryptage d’un marché dynamique en pleine effervescence.

 

Depuis une dizaine d’années, le Champagne suscite l’effervescence aux enchères. De plus en plus d’amateurs, en quête de nouvelles sensations gustatives, s’intéressent à ce vin festif et à la palette d’arômes qu’il offre en vieillissant. « On a considéré pendant longtemps que l’intérêt du Champagne résidait avant tout dans ses bulles et qu’il ne pouvait exprimer l’identité d’un terroir, détaille Pascal Kuzniewski. On pensait qu’il fallait le déguster rapidement et qu’il ne pouvait se complexifier au fil du temps. Mais depuis dix ans, et encore davantage ces cinq dernières années, les Champagnes anciens – et particulièrement les vieux millésimes d’une trentaine ou quarantaine d’années, ainsi que les grands millésimes 2002 et 2008 – intéressent de plus en plus de particuliers, curieux de découvrir de nouvelles saveurs.» Pour l’expert, cette tendance est née dans les pays scandinaves, sous l’impulsion notamment de masters of wine, tel le Suédois Richard Juhlin, séduits par la qualité et la subtile acidité du breuvage. « Aujourd’hui, ce marché, soutenu en Suède et Finlande, est international et a la particularité d’attirer une clientèle de buveurs, plus que de professionnels revendeurs ou de spéculateurs. Ainsi, la majorité de nos clients sont des particuliers qui souhaitent avant tout se faire plaisir et garnir leurs tables de bouteilles de qualité. »

 

Caisse Collection Champagne Salon comprenant 6 bouteilles de Champagne Brut Blanc de Blanc « S » de 2004, 2006 et 2007, et un magnum Champagne Brut Blanc de Blanc « S » de 2008. Estimation : 5 750 – 6 250 euros.

 

Des prix soutenus pour les Champagnes Salon, Krug ou Dom Pérignon

Particulièrement exigeants, les enchérisseurs recherchent avant tout les Champagnes issus de grandes maisons comme Salon qui a choisi de produire une cuvée unique, fruit d’un seul terroir, la Côte des Blancs, d’un seul cru, Le Mesnil-sur-Oger, d’un seul cépage, le chardonnay et d’une seule année, celle d’un grand millésime. « Le Champagne Salon n’est proposé à la vente que dans des millésimes jugés exceptionnels, à l’image du millésime 2008 qui est commercialisé uniquement en magnum et sous la forme d’un assortiment. » Expert auprès du commissaire-priseur Jean-Pierre Besch, Pascal Kuzniewski présentera le 27 décembre prochain à Cannes une caisse de Champagnes Salon comprenant le précieux magnum, accompagné de bouteilles de 2004, 2006 et 2007, un ensemble évalué entre 5 750 et 6 250 euros. Parmi les vins les plus plébiscités figurent également les Champagnes Dom Pérignon, dont la valeur grimpe de 10% chaque année, et les Champagnes Krug, dont le Krug collection 1979 ou le Clos d’Ambonnay s’échangent autour de 1 600 euros la bouteille. « Le Clos d’Ambonnay est l’un des Champagnes les plus chers. Il s’agit d’un Blanc de Noirs produit en plus petite quantité encore que le Clos du Mesnil », précise l’expert. Une rareté que la maison Selosse cultive également en commercialisant certaines de ses bouteilles uniquement sous la forme d’assemblages de plusieurs terroirs – en témoignent les deux caisses (estimées 1 600 – 1 800 euros) de la vente du 27 décembre servant d’écrin à un Avize Les Chantereines et un Cramant Chemin de Chalons, des crus commercialisés uniquement par l’intermédiaire de ce cageot de six bouteilles.

 

Caisse Collection Champagne Jacques Selosse. Estimation : 1 600 – 1 800 euros.

 

Des millésimes anciens plus accessibles

Pour goûter aux subtils arômes des Champagnes matures, il n’est toutefois pas toujours nécessaire de dépenser plusieurs milliers d’euros. « Si je devais acheter une bouteille lors de la vente du 27 décembre, j’opterais pour le Pol Roger de 1979, confie l’expert. Ce millésime est une grande réussite et il permet de se faire plaisir sans casser sa tirelire (autour de 150 euros la bouteille). » A noter que ce même millésime, signé de la prestigieuse maison Bollinger, est quant à lui estimé autour de 250 euros.

 

2 bouteilles Champagne Brut Pol Roger de 1979. Estimation : 300 – 350 euros.

 

« Parfois, on peut également trouver des bouteilles de grande qualité et à des prix plus accessibles en raison de l’absence ou de la détérioration de l’étiquette.» Le 29 décembre, les enchérisseurs pourront ainsi acheter six bouteilles Cuvée Royale de Joseph Perrier de 1985 pour seulement 200 euros, du fait de la présence d’étiquettes abîmées, qui ne sont pas pour autant le signe de mauvaises conditions de conservation.

 

6 bouteilles Champagne Brut « Cuvée Royale » Joseph Perrier de 1985. Estimation : 200 – 220 euros.

 

Des conditions de conservation strictes

Sur le marché du Champagne, les enchérisseurs sont particulièrement attentifs à la provenance et au parcours des bouteilles convoitées. « Ces critères sont importants pour les vins tranquilles mais le sont encore davantage pour les Champagnes qui supposent des conditions de conservation strictes et supportent mal les déplacements trop fréquents, explique Pascal Kuzniewski. Les Champagnes conservés pendant longtemps au sein de la même cave apportent ainsi davantage de garanties que ceux qui ont traversé le monde. » L’aspect esthétique du Champagne est également scrupuleusement étudié par les amateurs qui s’assurent de la limpidité et de la brillance du liquide. « Il y a toujours quelques sédiments qui trainent car il s’agit d’un liquide naturel, mais il ne faut pas qu’il y ait de voile à l’intérieur de la bouteille car il peut être le signe d’une mauvaise conservation.» Il est en effet conseillé de conserver ses précieux breuvages dans des caves obscures, afin de ne pas voir se développer des arômes impropres à la consommation – le « goût de lumière ». « Enfin, il convient également d’observer le niveau de la bouteille et de s’assurer qu’il n’y a pas de coulure sur la coiffe », précise l’expert. 

Enchérir | Suivez les prochaines ventes aux enchères de Champagne sur interencheres.com

Haut de page

Vous aimerez aussi

Comment expertiser une table en cabaret ?

Le 13 janvier 2021 | Mis à jour le 14 janvier 2021

Désignant à l’origine un plateau, le terme cabaret est employé dès le XVIIe siècle pour décrire une table ronde, ovale, chantournée, triangulaire ou rectangulaire, comportant un plateau supérieur dont le […]

Défilé de ventes Militaria

Le 7 janvier 2021 | Mis à jour le 7 janvier 2021

Les passionnés de Militaria et souvenirs historiques auront le choix parmi une quarantaine de ventes organisées en ce début d’année 2021. Au programme, des casques, insignes, affiches ou médailles datant […]