Le 21 juin 2019 | Mis à jour le 21 juin 2019

Le musée de la Poupée et du Jouet ancien de Guérande aux enchères à Vannes

par Diane Zorzi

Le 22 juin à Vannes, Maître Jack-Philippe Ruellan dispersera plus de 450 poupées et jouets anciens provenant d’un musée de Guérande. Estimés de 10 à 2 000 euros, ils appartenaient à une collectionneuse nantaise qui les présentait dans son hôtel particulier à Nantes avant l’ouverture du musée en 1998.

 

La collection du musée de la Poupée et du Jouet ancien de Guérande

C’est une collection étonnante que dispersera Maître Jack-Philippe Ruellan samedi à Vannes. Constituée de plus de 450 poupées et de jouets anciens, l’ensemble appartenait à l’origine une collectionneuse nantaise qui le présentait dans son hôtel particulier à Nantes. « Lorsqu’elle décida de s’en séparer, une association s’est constituée pour s’en porter acquéreur et l’exposer à Guérande, détaille le commissaire-priseur. C’est ainsi qu’en 1998 est né le musée de la Poupée et du Jouet ancien, installé dans l’ancienne Chapelle des Templiers, lieu prêté par la municipalité. » Le musée comprenait plus de 100 m2 d’exposition et connu un vif succès. « Les poupées étaient mises en scène dans différentes vitrines, sur les thèmes les plus variés : ‘Chez la modiste’, ‘Les jeux de plage’, ‘Le salon de musique’… toute la vie d’un passé révolu. Nous y retrouvons notamment les grandes marques Jumeau, SFBJ, Bru, Bleuette ainsi que le mobilier et les accessoires de poupées. Le musée présentait également des automates, chevaux à bascule, peluches, lanternes magiques, cuisinières d’enfant, voitures à pédales, des jouets en carton pâte tels que passe boule, chamboule tout… »

 

 

452 poupées et jouets anciens estimés de 10 à 2 000 €

Mais en 2018, la ville de Guérande a annoncé vouloir récupérer les locaux, sans proposer d’autres lieux d’exposition. « L’association n’ayant pas trouvé d’autre ville pour accueillir le musée, a décidé de nous en confier la vente aux enchères afin de permettre aux amateurs d’enrichir leur collection et de donner une nouvelle vie à tous ces beaux souvenirs d’enfance… » Accompagné de l’expert Maître Jean-Pierre Lelièvre, spécialiste en jouet ancien, Maître Jack-Philippe Ruellan dispersera ainsi cette incroyable collection samedi à Vannes. Parmi les 452 lots estimés de 10 à 2 000 euros, les amateurs pourront faire l’acquisition d’un bébé phonographe Lioret (estimée entre 1 800 et 2 500 euros), d’un théâtre de table de la fin du XIXe siècle (estimé entre 400 et 600 euros), d’une boîte à biscuits Lu en forme de tramway (estimée entre 300 et 500 euros) ou encore d’une épicerie miniature en bois peint (estimée entre 120 et 180 euros).  

 

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Une montre Cartier centenaire aux enchères à Paris

Le 10 avril 2024 | Mis à jour le 11 avril 2024

Une rare montre de gentleman Cartier datée autour de 1911 sera présentée aux enchères chez Vermot et Associés le 16 avril à Paris. Dans son état d’origine, avec une charmante […]