Le 20 janvier 2014 | Mis à jour le 21 janvier 2014

Quand Picasso en fait tout un plat

par Interencheres

[Le lot du jour] En 1946, alors qu’il projette de s’installer dans le sud de la France, Pablo Picasso (1881-1973) rencontre le couple de céramistes Georges et Suzanne Ramié à Vallauris, et découvre leur atelier Madoura. Curieux d’expérimenter lui aussi cet art, il réalise de nombreux croquis de projets et retourne en 1947 à Vallauris. Là, aidé de Suzanne Ramié et du tourneur Jules Agard, il se met au travail dans l’atelier, dont on aménage une partie spécialement pour lui. Jusqu’en 1971, il y réalise plus de 4 000 pièces. C’est cette production souvent méconnue du peintre que la Cité de la céramique à Sèvres met en lumière en ce moment et jusqu’au 19 mai 2014 à travers l’exposition Picasso céramiste et la Méditerranée. Parmi ces œuvres originales, plus de 600 sont éditées par les artisans de l’atelier sous le contrôle de Picasso, dont une édition de 100 assiettes intitulée « Visage noir » datant de 1948. Le samedi 25 janvier 2014, à Pau et en direct sur le Live d’Interencheres, Maîtres Gestas et Carrere proposeront aux enchères une pièce issue de cette série, et provenant d’une collection privée du sud-ouest de la France. 

.

Ce plat rond de 42 centimètres est recouvert d’un engobe noir dans lequel l’artiste a gravé au couteau un visage qui ressort par contraste avec la blancheur de la terre de faïence. Le faciès, suggéré en quelques lignes, est ponctué par des touches d’engobes rouge et vert qui animent l’ensemble. L’œuvre est protégée d’une couverte transparente et porte la mention « Edition Picasso » et les cachets en creux « Madoura Plein Feux » et « d’après Picasso ».

.

Le plat, en parfait état, est une réplique authentique d’un modèle fourni par Picasso. Ce type de pièce est recherché par le marché comme l’a montré une série de 8 assiettes « Visage noir » adjugée 18 000 euros par Maîtres Arnaune & Prim de la maison Primardeco le 8 octobre 2011. Le plat présenté ce mois-ci à la vente est estimé entre 6 000 à 8 000 euros.

.
Lien vers l’annonce de la vente

Haut de page

Vous aimerez aussi

Les tambours militaires, 500 ans d’histoire

Le 23 juin 2022 | Mis à jour le 23 juin 2022

Dans la catégorie extrêmement vaste du Militaria qui inclut, à côté des armes elles-mêmes, tout équipement militaire, les instruments de musique sont des objets relativement méconnus. Les plus fréquemment rencontrés […]

Des œuvres de Street art en vente à Vannes

Le 22 juin 2022 | Mis à jour le 22 juin 2022

Berthet One, Pakone, Léo & Steph, Tito / Mulk… Une trentaine de Street artistes seront réunis le 25 juin à Vannes à l’occasion d’une vente aux enchères d’art urbain organisée […]

Les broderies royales espagnoles de la collection Fruman

Le 17 juin 2022 | Mis à jour le 17 juin 2022

A l’occasion de leur vente de prestige annuelle, la maison Rouillac dévoilera le 19 juin au Château d’Artigny à Montbazon un ensemble de broderies anciennes provenant de la collection Fruman, […]

Game Fair : les ventes aux enchères en ligne de mire

Le 16 juin 2022 | Mis à jour le 16 juin 2022

Rendez-vous incontournable de la chasse en France, le Game Fair accueillera les 18 et 19 juin à Lamotte-Beuvron deux ventes aux enchères dédiées aux armes de collection et arts animaliers. […]