Le 9 décembre 2020 | Mis à jour le 9 décembre 2020

Un salon Henri Jacob et un tableau de Leloir retrouvés dans un grenier

par Interencheres

Un salon d’Henri Jacob et un tableau majestueux de Louis-Alexandre Leloir ont été retrouvés dans un grenier de la région parisienne. Estimés jusqu’à 10 00 euros, ils seront vendus aux enchères le 14 décembre à Paris, aux côtés de pièces prestigieuses, dont une pendule Louis XVI, digne du Château de Versailles et estimée à plus de 50 000 euros.

 

C’est dans un grenier proche de Paris que Charlotte von Gaver a déniché, sous un amoncellement de poussières, parmi les œuvres les plus prestigieuses de sa vente du 14 décembre organisée à Paris et en live sur Interencheres. Une découverte, digne d’un conte de Noël, que la commissaire-priseur a souhaité partager avec les enchérisseurs en laissant sur certaines photographies de la vente quelques toiles d’araignées. Parmi ses trouvailles, un canapé d’enfants d’époque Louis XV, exécuté par Michel Cresson ( 3 000 – 5 000 euros) et un salon d’Henri Jacob d’époque Louis XVI (5 000 – 7 000 euros) étonnent par leur état de conservation. Un tableau de Louis-Alexandre Leloir (1843-1884), daté de 1878, a quant à lui donné du fil à retordre à la commissaire-priseur. « Expertiser ce tableau s’est apparenté à une véritable enquête », confie Charlotte van Gaver. « Mais finalement, nous avons pu retracer l’historique à partir de gravures réalisées d’après notre tableau et datant de l’Exposition universelle de 1878.» Des recherches qui ont ainsi permis de faire sortir de l’oubli ce tableau majestueux, estimé à plus de 10 000 euros et vendu en 1896 à la Galerie Georges Petit, lors de la dispersion de la collection du Vicomte Auguste Dreyfus de Gonzalez, un industriel, ayant acquis une fortune considérable grâce à l’exploitation de mines de Guano au Pérou.

 

Louis-Alexandre Leloir (1843-1884), « Les Fiançailles ». Huile sur toile. Signée en bas à droite « Louis Leloir » et datée 1878.
H : 109 cm ; L : 161 cm. Estimation : 8 000 – 10 000 euros.

 

Une pendule Louis XVI digne du Château de Versailles

Aux côtés de ces trésors découverts à l’ombre d’un grenier, une pendule d’ameublement monumentale, provenant d’une collection particulière, a elle aussi fait l’objet d’une véritable enquête. « Le travail d’expertise qui a été mené a permis de révéler tous les secrets de cet impressionnant modèle daté autour de 1789-1790 et qui sacralise le plus pur classicisme.» Sur cette pendule mêlant le bronze patiné et le bronze doré, deux matières rarement associées, ont été identifiées les estampilles de quatre maîtres parisiens de l’époque Louis XVI : Osmond, Lépine, Coteau et B. Lieutaud. « Osmond travailla avec de nombreux horlogers renommés pour réaliser un grand nombre de modèles plus ou moins fournis en décor (avec ou sans putti, avec un contre-socle en marbre blanc, etc.). L’un de ses dessins servit de modèle à notre pendule ainsi qu’à trois pendules figurant dans les collections du Château de Versailles. Celle que nous présentons à la vente est la plus achevée et élaborée de toutes », détaillent les experts Patrick de Buttet et Anthony Turner. Exceptionnelle, cette pendule l’est également par son état : « à l’exception d’un léger remplacement sur le balancier, tout à fait anecdotique, tout est là ! », s’enthousiasme la commissaire-priseur. De quoi justifier son estimation comprise entre 50 000 et 80 000 euros.

 

Pendule monumentale dite à « dessin d’architecture ». « La victoire de la Science ». Estimation : 50 000 – 80 000 euros.

 

A noter également à la vente une « minuscule » hanap « à la façon de Murano » de couleur vert émeraude. Exécuté à la fin du XVIe siècle, ce petit bijou, qui servait de cadeau diplomatique à la Renaissance, est estimé entre 12 000 et 18 000 euros. « Son estimation est toutefois difficile à établir car c’est un objet extrêmement rare. Il devrait attirer les plus fins connaisseurs du travail du verre.» Très éclectique, la vente du 14 décembre proposera aussi des objets d’art africain ainsi qu’un ensemble de pièces archéologiques. De quoi attirer un large panel de curieux et collectionneurs.

Enchérir | Suivez la vente du 14 décembre en live sur interencheres.com

 

Découvrez une sélection de lots mis en vente le 14 décembre

Haut de page

Vous aimerez aussi

Le matériel d’une école de cirque en vente dans le Gers

Le 13 janvier 2021 | Mis à jour le 13 janvier 2021

Suite à une liquidation judiciaire, l’intégralité du matériel d’une école de cirque sera dispersée aux enchères le 15 janvier à Vic-Fezensa, dans le Gers. Au programme : 193 lots destinés […]

Défilé de ventes Militaria

Le 7 janvier 2021 | Mis à jour le 7 janvier 2021

Les passionnés de Militaria et souvenirs historiques auront le choix parmi une quarantaine de ventes organisées en ce début d’année 2021. Au programme, des casques, insignes, affiches ou médailles datant […]