Le 17 décembre 2013 | Mis à jour le 17 décembre 2013

Un vase médusant…

par Interencheres

A l’approche de la nouvelle année, avez-vous pensez à vous procurer un objet porte-bonheur pour 2014 ? Réputé pour éloigné le mauvais œil, le masque de Méduse apparaît comme un excellent repoussoir à malchance… La déesse Athéna arborait d’ailleurs sur son bouclier le fameux « gorgonéion », le visage figé de la Gorgone après sa décapitation par Persée. Mercredi 18 décembre 2013 à Paris, Maître David Nordmann mettra aux enchères deux masques de Méduse appliqués sur un vase de 1925 signé René Lalique.

.

La chevelure de serpents qui forme les deux anses a été réalisée en bronze finement ciselé, un matériau atypique pour le prolifique maître verrier. Mais pour obtenir la brillance si particulière des deux masques, Lalique n’a employé que du verre, traité et poli de manière à obtenir cet aspect patiné presque antique.  

.

.

Par sa thématique mythologique, extrêmement rare dans la production Lalique des années 1920, et la qualité de sa subtile réalisation, cette verrerie de 26 centimètres de haut compte parmi les pièces exceptionnelles produites dans l’atelier de Wingen-sur-Moder en Alsace. Ce vase d’exception, référencé dans le catalogue raisonné de l’artiste est estimé de 120 000 à 150 000 euros.

.

Lien vers l’annonce de vente

Haut de page

Vous aimerez aussi

Expertise : un coffre bombé du XVIe siècle

Le 29 juin 2022 | Mis à jour le 29 juin 2022

Le coffre dit « bombé » ou « arche », reconnaissable à son couvercle galbé, est apparu des milliers d’années avant le XVIe siècle, époque à laquelle est pourtant répertoriée son invention en Europe. […]