Le 19 octobre 2015 | Mis à jour le 19 octobre 2015

Une Nouvelle Réalité pour la collection Restany

par Interencheres

20151019-collection-restany01
[Vente à venir] Arman, Klein, Hains, Dufresne, Raysse, Spoerri, Tinguely, Villeglé, César, Rotella, Niki de Saint Phalle, Christo et bien d’autres grands noms retentiront dans la salle des ventes de Maître Marielle Digard les samedi 24 et dimanche 25 octobre 2015 à Paris, à l’occasion de la dispersion de la collection personnelle de Pierre et Jojo Restany.


« Cette vente est une véritable bouffée d’air frais et met à l’honneur un grand collectionneur tout en nous faisant redécouvrir les artistes qu’il a défendus », explique l’expert Gilles Frassi.

.

20151019-Restany02Collectionneur chevronné, Pierre Restany (1930-2003) fut un critique d’art, philosophe et commissaire d’exposition (il présida le Palais de Tokyo de 1999 à 2003) qui dédia sa vie à l’art et aux artistes de son époque. Véritable passionné, sa vie est une succession de rencontres : Jean-Pierre Raymaud, Alain Jacquet mais aussi Arman ou Yves Klein. Autant d’artistes et d’amis qui l’amèneront à publier de nombreux ouvrages en tant qu’écrivain, critique ou bien préfacier d’exposition. En 1960, il publia un document incontournable tant pour la théorie d’une nouvelle esthétique que pour l’histoire de l’art : le premier « manifeste du Nouveau Réalisme ».

.

Pièce phare de la vente, la Déclaration constitutive du Nouveau Réalisme (estimée entre 8 000 et 15 000 euros) enflammera certainement les enchères. Véritable document historique, elle fut rédigée sur papier rose (les artistes signataires en possédaient des copies sur papier bleu) et signée par tous les artistes du mouvement afin d’affirmer leur volonté de redéfinir la relation d’art au réel et ainsi apporter une nouvelle perception que celle de l’abstraction.

.

Digne des musées et des plus prestigieuses collections, l’ensemble mis en vente compte des pièces exceptionnelles. On peut notamment retenir La Poubelle d’Arman, estimée entre 38 000 et 50 000 euros, la Venus d’Alexandrie d’Yves Klein estimée entre 30 000 et 40 000 euros, mais aussi des œuvres d’artistes parallèles au mouvement Nouveau Réaliste tel que Tet Sumi Kudo représenté avec « Votre portrait », estimé entre 8 000 et 15 000 euros, ou encore Darío Villalba et Antonio Miralda qui, certes, sont des artistes moins connus sur le marché mais qui restent marquant pour l’histoire de l’art.

.

20151019-Restany
.

Les 515 lots proposés à la vente ont été réunis par les descendants de Jojo Decock, l’épouse de Pierre Restany, et sont le fruit de près de 35 années d’activité passionnées. Cet ensemble inédit retrace près de dix années d’histoire de l’art à travers les œuvres d’artistes emblématiques des années 1960-1970. Sculptures, peintures, lithographies, dessins, etc. pourront aussi bien enrichir les collections des amateurs et certainement celles des musées.

.
Lien vers l’annonce de vente aux enchères

Haut de page

Vous aimerez aussi

Un paravent de Nguyen Gia Tri aux enchères à Tarbes

Le 19 novembre 2021 | Mis à jour le 19 novembre 2021

Le 23 novembre à Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées, Henri Adam présentera aux enchères un panneau exceptionnel du maître laqueur vietnamien Nguyen Gia Tri. Daté de 1941, il dévoile une vue […]

La cote des objets Lalique, des bijoux aux verreries

Le 17 novembre 2021 | Mis à jour le 19 novembre 2021

Le marché des objets Lalique, ce sont à la fois des bijoux d’exception adjugés à plusieurs centaines de milliers d’euros et des petites figurines en verre vendues à moins de […]