Le 28 mars 2024 | Mis à jour le 30 avril 2024

Une rare collection de timbres de Chine aux enchères à Dijon

par Diane Zorzi

Une rare collection de timbres de Chine datés de 1950 à 1998 sera dispersée aux enchères par le commissaire-priseur Hugues Cortot le 3 avril à Dijon, à l’occasion d’une vente dédiée à la philatélie et aux vieux papiers. Entretien avec l’expert Louis-Edouard Behr…

 

[Mise à jour, 30 avril 2024] La collection de timbres de Chine a été adjugée 23 616 euros (frais inclus).

 

Quelle est la particularité de cette collection de timbres ?

Louis-Edouard Behr : Cette collection comprend tous les timbres chinois émis entre 1950 et 1998. Les collectionneurs avaient la possibilité de s’abonner pour recevoir toutes les nouvelles émissions du pays. On ne connaît pas les chiffres de tirage qui restent peu documentés, mais certains timbres sont rares sur le marché. S’ils sont relativement modernes, ils ont regagné de l’intérêt auprès des collectionneurs chinois ces dernières années. Ces philatélistes sont portés par un sentiment de nationalisme et s’intéressent particulièrement aux timbres de leur pays, ainsi qu’à ceux représentant Mao, une figure toujours vénérée en Chine.

 

Collection de timbres de Chine de 1950 à 1998, estimée de 8 000 à 10 000 euros. En vente le 3 avril chez Cortot & Associés.

 

Quelles sont les pièces les plus remarquables de cette collection ?

L.-E. B. : Ce sont les séries de poèmes, pensées et directives de Mao, en raison de leur symbolisme associé à la couleur rouge et de leur faible tirage. Les séries en question comprennent principalement des textes extraits du Livre rouge de Mao, qui revêtent une grande importance symbolique pour les Chinois. Le fait que le collectionneur n’ait pas découpé les timbres des bandes contribue également à leur valeur.

 

Quel est leur état de conservation ?

L.-E. B. : À partir de 1965, les timbres sont en parfait état de conservation. Cependant, avant cette année, en raison de leur conservation dans un album et de la qualité de la gomme utilisée, les gommes présentent un aspect bicolore.

 

 

 

Les collectionneurs pour ce type de timbres sont-ils uniquement originaires de Chine ?

L.-E. B. : Il est probable que cette collection attire principalement les collectionneurs chinois, qui peuvent facilement enchérir en ligne sur Interencheres. Mais ce type de collection est rarement mis en vente. Il devrait donc attirer un grand nombre de collectionneurs et il est tout à fait possible qu’un collectionneur français tente sa chance.

 

A combien estimez-vous cette collection ?

L.-E. B. : Nous avons fixé une estimation de 8 000 à 10 000 euros. Elle a été établie en tenant compte de la valeur du marché, ainsi que de la qualité de la collection. Le marché des timbres chinois est particulièrement dynamique pour cette période de collection, contrairement à celui d’autres pays du monde. En effet, la Chine est unique de ce point de vue. Les timbres émis durant la période moderne, après les années 1960, attirent l’attention des collectionneurs chinois, alors que pour la plupart des autres pays, ils n’ont pas une valeur significative sur le marché de la collection.

Enchérir | Suivez la vente de timbres, cartes postales et vieux papiers le 3 avril en live sur interencheres.com

Haut de page

Vous aimerez aussi

Le flipper, du bistrot aux salles des ventes

Le 20 mai 2024 | Mis à jour le 20 mai 2024

Emblèmes de la culture populaire, les flippers se sont faits une place dans les ventes aux enchères, alimentant un marché dynamique, composé aussi bien de collectionneurs et joueurs, que d’amateurs […]