Le 25 mars 2015 | Mis à jour le 2 avril 2015

Matériel pro : les insolites de la semaine

par Interencheres

Airbus A 320, cochons, moutons et madeleines, découvrez notre sélection insolite des ventes de matériel professionnel de la semaine !

..
Les moteurs d’un Airbus A 320 aux enchères

Le mercredi 25 mars 2015 à Paris, la maison Castor − Libert − Hara mettra en vente d’importantes pièces détachées aéronautiques, vestiges de l’aviation française. Deux moteurs d’avions seront notamment proposés aux enchères au profit de la compagnie aérienne Air France. « Provenant d’entreprises dont elle assurait la maintenance, ces deux moteurs sont d’anciennes pièces d’Airbus A 320, explique Bruno Sejournant. Parfaitement fonctionnels, ils sont estimés 800 000 euros pièce, et donc nettement plus abordables que les moteurs neufs dont certains valent parfois plus d’un million d’euros ». Gardés dans un local spécialisé jusqu’à la vente, ils ont déjà attisé la convoitise de plusieurs professionnels et compagnies aériennes, françaises et étrangères.

.

Lien vers l’annonce de la vente aux enchères

.

.

..

Moutons, cochons et saucisson aux enchères 

Jeudi 26 mars 2015 à l’Hôtel des ventes de Rodez et sur le Live d’Interencheres, Maître Hervé Legroux mènera la vente de deux exploitations agricoles. Parmi les lots proposés, trois sont plutôt insolites, puisqu’il s’agit de deux cheptels, l’un de moutons, l’autre de cochons, et…d’un important lot de jambons et saucisses secs ! Estimés 2 500 – 3 000 euros, les quelques cent brebis, béliers et autres agneaux appartiennent à la race Lacaune, et sont essentiellement élevés pour leur lait, qui sert à la confection du célèbre Roquefort. De même, plus de 400 cochons constitueront le lot (n°51 bis) estimé entre 15 000 et 20 000 euros. Elevés pour engraissement uniquement, les bêtes ont été sélectionnées pour leur viande et sont donc à terme destinées à la boucherie. Egalement dans cette vente, et tout aussi original, le lot n°55 bis rassemble plus de 400 jambons secs et 150 kg de saucisses sèches entreposés dans un séchoir et estimés 2 500 – 3 000 euros.
.

Lien vers l’annonce de la vente aux enchères

.
.

Une biscuiterie normande pour enchérisseurs gourmands

C’est en 166 lots que la biscuiterie normande « Jeannette » sera liquidée le mardi 31 mars prochain. Après plus de 100 ans d’existence, l’entreprise productrice de biscuits frais propose à la vente sa chaîne de production de madeleines et de mini-cakes, sous la direction de Maître Rivola. C’est le secret de ses recettes artisanales propres à l’emblématique biscuiterie de Caen (14) qui donnait ce goût inimitable aux madeleines Jeannette, mais qui permettait également à la société de faire fonctionner en continu ses trois chaînes de cuisson. Ce sont entre autres ces trois chaînes de cuisson qui sont proposées aux enchères, pour une estimation allant de 10 000 à 15 000 euros chacune. Au total, c’est toute la ligne de production que Maître Rivola proposera aux enchérisseurs, des bacs permettant la préparation de la pâte à gâteau jusqu’aux sachets d’emballage. Beaucoup de potentiels acheteurs étrangers ont déjà manifesté leur souhait d’acquérir une ou plusieurs machines, qui peuvent s’utiliser ensemble comme indépendamment les unes des autres.

 

Lien vers l’annonce de la vente aux enchères

.

Haut de page

Vous aimerez aussi

Bitcoins : la première vente aux enchères en France

Le 2 mars 2021 | Mis à jour le 19 mars 2021

Le 17 mars à Paris et en live sur Interencheres, la maison Kapandji Morhange organisera la première vente aux enchères de cryptomonnaies en France, avec la dispersion de plus de […]

Le matériel d’une école de cirque en vente dans le Gers

Le 13 janvier 2021 | Mis à jour le 13 janvier 2021

Suite à une liquidation judiciaire, l’intégralité du matériel d’une école de cirque sera dispersée aux enchères le 15 janvier à Vic-Fezensa, dans le Gers. Au programme : 193 lots destinés […]