Le 30 septembre 2021 | Mis à jour le 15 octobre 2021

Cabriolet 404 Pininfarina, Lancia Flaminia, Bertone 1300 : des voitures italiennes en vente dans la Sarthe

par Interencheres

Un parfum d’Italie flottera le 17 octobre prochain dans la salle des ventes de Cherré, dans la Sarthe. Marie-Line Balsan présentera aux enchères une 404 cabriolet Pininfarina récemment restaurée, aux côtés de nombreuses Fiat, Alfa Romeo et Lancia des années 1960. 

 

Certes, une Peugeot 404 est une voiture de grande série. Mais lorsque l’on regarde de près une version cabriolet, il est bien question de haute couture italienne, réalisée pratiquement à la main. Les cabriolets 404 n’étaient en effet pas seulement dessinés par le maître Pininfarina. Leurs carrosseries étaient transformées en Italie sur des lignes de production encore très artisanales avant d’être renvoyées dans les usines françaises. C’est ce qui explique, en plus de leur rareté, le prix élevé qu’obtiennent aujourd’hui ces modèles. Une bonne nouvelle car il permet de justifier de coûteuses remises en état, comme celle dont a fait l’objet l’exemplaire de 1965 mis aux enchères le 17 octobre prochain à Cherré, dans la Sarthe, par la maison Balsan. Sa caisse a été entièrement mise à nue pour être rénovée, tout comme la sellerie et la mécanique. De quoi constituer un épais dossier de restauration qui sera remis à l’acheteur (estimée entre 45 000 et 58 000 euros).

 

Lancia Flaminia, Bertone 1300, 600 Jungla…

Lors de cette vente, les enchérisseurs pourront également s’offrir une luxueuse Lancia Flaminia de 1961, la limousine préférée des politiques et hommes d’affaires italiens du début des années 1960. Si les versions coupé atteignent désormais des prix élevés, l’estimation pour l’exemplaire de la vente, certes à repeindre, reste très raisonnable (10 000 – 12 000 euros).

 

LANCIA Flaminia 2.5 berline 1961. Estimation : 10 000 – 12 000 euros.

 

La marque Alfa Romeo, plébiscitée par les collectionneurs, sera quant à elle représentée par deux coupés Bertone 1300, dont l’un a été remotorisé par un bloc 1750 (30 000 — 38 000 euros) et l’autre nécessite une grosse remise en route (20 000 — 26 000 euros). Précisons enfin que cette vacation, qui comprend quarante voitures, compte aussi des Fiat intéressantes comme une 600 Jungla de 1963 (13 500 — 22 000 euros) ou encore des populaires françaises recherchées comme une très jolie Peugeot 304 S Cabriolet (18 000 — 23 000 euros).

Enchérir | Suivez la vente de véhicules de collection le 17 octobre en live sur interencheres.com

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Augustin Lesage, l’esprit de l’Egypte antique

Le 21 octobre 2021 | Mis à jour le 21 octobre 2021

Le 23 octobre à Saint-Omer, Elodie Peeren présentera aux enchères une toile exceptionnelle d’un artiste emblématique de l’art brut, le mineur, peintre et médium, Augustin Lesage. Cette grande composition hiéroglyphique […]

Une vente aux enchères de NFT organisée à Paris

Le 19 octobre 2021 | Mis à jour le 21 octobre 2021

La maison de vente Boischaut présentera aux enchères plus de 70 NFT le 23 octobre à Paris et en live sur Interencheres. Cette vacation est l’une des premières en France […]