Le 31 mai 2022 | Mis à jour le 21 juin 2022

Des Bugatti et Abarth du Château de Savigny-lès-Beaune vendues à l’occasion du Salon Prestige Auto Beaune

par Interencheres

A l’occasion du Salon Prestige Auto Beaune, le commissaire-priseur Alexandre Landre organisera le 3 juillet prochain une vente exceptionnelle comprenant quelques Autobianchi et Fiat Abarth du Château de Savigny-lès-Beaune et une Bugatti 37 « Pur Sang ».

 

Ceux qui ont eu la chance de visiter le Château de Savigny-lès-Beaune ont non seulement pu découvrir un morceau de patrimoine exceptionnel mais surtout des collections fabuleuses rassemblées par Michel Pont, disparu en 2021. Aéroglisseurs, tracteurs enjambeurs, motos… il y a plusieurs musées en un au sein de ce monument hors du commun. Mais ce sont surtout les collections de voitures de course Abarth et celle d’avions de combat qui ont fait la célébrité des lieux. Dans le cadre de sa réorganisation, l’association des amis du château a choisi de se séparer d’un spectaculaire aéroglisseur mais aussi de quelques Abarth de série, moins rares que les modèles de course, mais très recherchées par les amateurs. Il s’agit de deux Autobianchi A112, une jaune non homologuée (1 000 – 1500 euros) et une rouge à remettre en route (4 000 – 5 000 euros), d’une Fiat Ritmo 130 TC (5 000 – 6 000 euros) et d’un coupé Lombardi OTAS 820, un rare modèle sportif « hors-série » à l’esthétique audacieuse produit de 1968 à 1972 (12 000 – 15 000 euros). Elles passeront sous le marteau d’Alexandre Landre le 3 juillet prochain, lors de la première édition du Salon Prestige Auto Beaune, organisé au Palais des Congrès de la ville.

 

 

Bugatti 37 Pur Sang et Porsche 928

Lorsqu’elles sont réalisées à l’identique, les répliques sont un moyen de profiter des sensations distillées par une voiture de course d’époque sans risquer de sacrifier un pan du patrimoine. C’est ce qui fait le succès des « Pur Sang » réalisées en Argentine, réputées pour l’exactitude de leurs reproductions de Bugatti et d’Alfa Romeo d’avant-guerre. Une Bugatti 37 réalisée par l’officine, dotée de sa carte grise française fait partie de cette vacation (280 000 – 320 000 euros). Elle est accompagnée de classiques recherchées comme une Mercedes 190 SL en très bel état (120 000 – 150 000 euros), ou deux Porsche 928, beaucoup plus accessibles. Au total, cinquante automobiles de collection et pièces des musées du château de Savigny-lès-Beaune seront dispersées à l’occasion du salon beaunois.

Enchérir | En savoir plus sur la vente d’automobiles de collection du Château de Savigny-lès-Beaune

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Des œuvres de Street art en vente à Vannes

Le 22 juin 2022 | Mis à jour le 22 juin 2022

Berthet One, Pakone, Léo & Steph, Tito / Mulk… Une trentaine de Street artistes seront réunis le 25 juin à Vannes à l’occasion d’une vente aux enchères d’art urbain organisée […]

Les broderies royales espagnoles de la collection Fruman

Le 17 juin 2022 | Mis à jour le 17 juin 2022

A l’occasion de leur vente de prestige annuelle, la maison Rouillac dévoilera le 19 juin au Château d’Artigny à Montbazon un ensemble de broderies anciennes provenant de la collection Fruman, […]