Le 10 mai 2022 | Mis à jour le 10 mai 2022

Une collection de voitures de plage en vente à Paris

par Interencheres

Fidèle à sa tradition des vacations thématiques, la maison Millon propose une vente aux enchères de saison le 16 mai prochain à Paris et en live. Au programme, dix-huit voitures découvertes, toutes parfaitement adaptées à la période estivale à venir.

 

Le cabriolet reste un genre automobile qui fait rêver, même si les constructeurs modernes ont tendance à l’oublier. Son apparence à elle seule évoque les vacances et loisirs. Il existe cependant mille manières d’interpréter ce type de carrosserie. En témoignent les véhicules de la vente Millon du 16 mai. Quoi de commun en effet entre une BMW Z3M, un roadster très sportif de 321 chevaux, et une Mini Moke, voiture de plage par excellence ? Le premier est en très bel état, peu kilométré et doté d’une belle combinaison de couleurs (35 000 – 40 000 euros), tandis que la deuxième de 1988 ne compte que 20 330 km et se trouve dans sa configuration strictement d’origine, ce qui est rare pour une « Moke » (14 000 – 18 000 euros). Un deuxième exemplaire entièrement restauré et personnalisé sera également présenté aux enchères (17 500 – 19 500 euros), ainsi qu’un autre dérivé d’Austin, une rare Schmitt française, étonne par son gabarit lilliputien (19 000 – 22 000 euros). 

 

 

Des cabriolets de plage et de prestige

Les amateurs avides de modèles plus originaux que la Moke ou la Méhari pourront s’intéresser à la Fiat 600 Savio Jungla. Conçue à l’origine comme un modèle militaire parachutable, elle est devenue une voiture de plage… exactement comme la Mini Moke ! L’exemplaire proposé est particulièrement rare sur le marché. Ce modèle n’a en effet été produit qu’à 3 200 unités (15 000 – 20 000 euros). Du côté des automobiles plus bourgeoises, figure à la vente une Mercedes Pagode, une icône très recherchée, d’autant plus lorsqu’il s’agit d’une 280 SL, dotée du six cylindres le plus puissant de la série et entièrement restaurée en 2020 (90 000 – 110 000 euros). Elle disputera la palme du véhicule le plus prestigieux de la vente avec une Jaguar Type E V12 de 1972 d’origine européenne, à réviser mais en bel état (73 000 – 75 000 euros).

Enchérir | Suivez la vente d’automobiles de collection et de voitures de plage le 16 mai en live sur interencheres.com

 

Jaguar – Type E V12 Cabriolet, 1997. Estimée entre 73 000 et 75 000 euros.

Haut de page

Vous aimerez aussi