Le 27 octobre 2022 | Mis à jour le 29 octobre 2022

Une Jaguar Type E et une Peugeot 205 GTI comptant seulement 13 341 km en vente à Bordeaux

par Interencheres

La maison Briscadieu organise le 29 octobre une vente à Bordeaux qui se distingue par ses véhicules d’exception : une Jaguar Type E 4.2 coupé, un cabriolet Dyna Junior et surtout une étonnante Peugeot 205 GTI très peu kilométrée. Tour d’horizon.

 

La Peugeot 205 GTI est l’une des Youngtimers de grande série les plus recherchées et lorsqu’un exemplaire pratiquement neuf d’origine est proposé à la vente, les amateurs s’enflamment. Celle proposée à Bordeaux le 29 octobre lors d’une vente d’automobiles de collection est en outre une rare 1.9 130 ch phase 1 non catalysée, l’une des versions les plus plébiscitées. Elle présente l’aspect que l’on attend d’une automobile ayant aussi peu servi, avec un moteur sans traces de cambouis, qui comporte ses autocollants d’origines et un intérieur immaculé (30 000 — 40 000 euros). Pour rappel, un modèle similaire avait dépassé les 80 000 euros en février dernier, lors d’une vente organisée par la maison Aguttes.

 

 

Une collection immaculée de Jaguar, Austin Healey et Dyna Junior

Cette vacation disperse également la collection d’un amateur éclairé, qui se sépare de six grandes classiques très bien choisies et surtout chacune dans un état proche de la perfection. On relève une très belle Jaguar Type E 4.2 Série 1 de 1967 dotée de toutes les améliorations apportées au modèle avant le passage à la moins esthétique Série 2 (90 000 — 100 000 euros), une Austin Healey 3000 MKIII de 1965 tout aussi immaculée (60 000 — 70 000 euros) ou encore une Alfa Romeo Giulia Spider 1600 particulièrement désirable dans sa combinaison de couleur gris souris/intérieur rouge (60 000 — 65 000 euros). Plus accessible mais non moins soigné, le cabriolet Dyna Junior de 1956 a de quoi faire fondre les plus endurcis avec ses lignes de jouet (15 000 — 20 000 euros).

 

Cabriolet Panhard type X87, Dyna Junior, 49904 km au compteur de couleur bleu clair. Estimation : 15 000 – 20 000 euros.

 

Une Aston Martin à restaurer

Ceux qui ont été inspirés par la chaîne youtube « Smells Like Gazoline » ne manqueront pas de s’intéresser à l’Aston Martin DB7 V12 de 2001 qui fait également partie de cette vente. Comme celui qui a fait les beaux jours de la chaîne, cet exemplaire mérite en effet une grosse restauration, tant mécanique que cosmétique. Un projet courageux, qui explique l’estimation très attractive située entre 5000 et 7 000 euros : peut-être du jamais vu pour une Aston Martin, qui mérite assurément de revenir à la vie.

Enchérir | Suivez la vente d’automobiles de collection le 29 octobre en live sur interencheres.com

Haut de page

Vous aimerez aussi