Le 25 février 2019 | Mis à jour le 25 février 2019

Arnaud, collectionneur d’art contemporain

par Magazine des enchères

Arnaud est un jeune collectionneur passionné d’art. Curieux, il passe le plus clair de son temps à parcourir les ventes aux enchères à la recherche de nouveaux artistes, de nouveaux objets, de nouvelles histoires. Au fil du temps, il s’est constitué une véritable galerie d’art. Aujourd’hui, il nous dévoile son nouveau coup de cœur : Raquel, une artiste des années 1960-1970, proche de la peinture radicale.

 

« Vivre avec des œuvres c’est comme écouter une petite musique. Parfois on ne fait pas attention, elle est là et l’on se rend compte de l’absence des œuvres quand la musique s’éteint. C’est très agréable de prendre le temps d’écouter la musique. »

Arnaud

 

 

Passionné d’art contemporain, Arnaud est sans cesse à la recherche de nouveaux artistes. Récemment, il a acquis un ensemble de gouaches signées Raquel, une artiste des années 1960-1970, proche de la peinture radicale. Au fil de recherches, le jeune homme découvre une femme prolifique, multipliant les moyens d’expression. « Elle a fondé une maison d’édition où collabora notamment Georges Perec et elle animait un atelier à Malakoff où se retrouvaient de nombreux artistes, écrivains, intellectuels, pour discuter art, littérature et philosophie ». En peinture, Raquel élabore une esthétique du vide, un jeu de l’effacement à travers des gouaches et des toiles travaillées en séries, où, d’une œuvre à l’autre, la couleur s’atténue. « Ce qui est je trouve très beau, ce sont les petites erreurs, la réserve, les endroits qui ne sont pas peints et qui mettent en évidence la matière, le papier, le support ».

 

Découvrez le portrait d’Arnaud

 

Crédit photo © Nathalie Baetens

Haut de page

Vous aimerez aussi

Gilles Grannec, le patrimoine breton perd un fidèle gardien

Le 15 septembre 2023 | Mis à jour le 15 septembre 2023

Le commissaire-priseur Gilles Grannec est décédé tragiquement le 29 août dernier, agressé au couteau lors d’une expertise chez un particulier. Avec sa disparition, le patrimoine breton perd l’un de ses […]