Le 29 novembre 2022 | Mis à jour le 29 novembre 2022

De rares cartes Pokémon aux enchères à Nantes

par Magazine des enchères

La maison Ouest Enchères Publiques proposera aux enchères le 30 novembre à Nantes et en live près de 130 lots de cartes et accessoires Pokémon, dont une carte secrète Tyranocif chromatique et un Léviator holographique issus des premières générations de cartes à collectionner. Tour d’horizon.

 

En vingt-cinq ans, l’intérêt pour les cartes Pokémon ne s’est pas tari, bien au contraire. Ce marché, en pleine expansion, est régulièrement le théâtre de records. Le dernier en date : une carte collector « Pikachu Illustrator », créée en 1998 en guise de récompense pour un concours japonais, a trouvé preneur à 900 000 dollars (soit 866 727 euros). Dans ce domaine, les collectionneurs sont néanmoins particulièrement exigeants et les prix varient considérablement selon l’état et la rareté de la carte. La vente aux enchères organisée le 30 novembre par Ouest Enchères Publiques offre plusieurs exemples de cartes prisées.

 

Des cartes Tyranocif recherchées sur le marché

Commençons par la carte du Pokémon Tyranocif, estimée entre 400 et 800 euros. Datée de 2022, elle correspond à une période culte. Elle est issue en effet de l’une des dernières séries réalisées par Wizard of the Coast, l’entreprise étatsunienne à laquelle « The Pokemon Compagny » a confié la fabrication et la diffusion des cartes de 1999 à 2003. En raison du succès immédiat de ces cartes sur le sol américain, avec 50 millions d’exemplaires vendus dès mars 1999, et de leur courte période d’existence, les séries de cartes fabriquées par cette société sont rares et particulièrement recherchées. Notre carte affiche en outre un état quasiment neuf : dans le jargon des initiés, elle a été évaluée dans un état « Near Mint » pour le dos et « Excellent » pour la face principale. En bas à droite, la présence d’une étoile rappelle qu’il s’agit d’une carte « Rare ». Et pour couronner le tout, comme c’est fréquemment le cas pour les cartes de ce type, elle présente un effet holographique sur son illustration, c’est-à-dire qu’un miroitement a été ajouté sur le dessin du Pokémon. Un détail esthétique extrêmement prisé des collectionneurs. 

 

Pokémon Tyranocif Aquapolis Holo. Estimé entre 400 et 800 euros.

 

Un autre Tyranocif, également issu de la série Wizard of the Coast, est quant à lui estimé entre 300 et 500 euros. Evalué en « Good state », il arbore en partie inférieure trois petites étoiles noires disposées en triangle. Ce symbole indique qu’il s’agit d’un Pokémon dit « chromatique » ou « shiny », dont la couleur a été modifiée. Habituellement vert, notre Pokémon Tyranocif est représenté ici dans une couleur noire avec des reflets dorés. Autre rareté, il s’agit d’une carte « secrète ». Le numéro de série 113/105 dépasse en effet celui du set de base. Ce code désigne des cartes particulièrement difficiles à obtenir, presque toujours absentes des boosters standards. 

 

Pokémon Tyranocif brillant Neo Destiny Secret Rare en français. Etat back Good/front EX. Estimé entre 300 et 500 euros.

 

 

Un Léviator brillant « ultra rare »

Autre carte phare de la vente : un Léviator Brillant, estimé entre 400 et 600 euros. Cette carte « Ultra Rare » est issue des premières générations de cartes à collectionner (1995-2000) et arbore une illustration holographique et chromatique en état « Excellent ». Une pépite pour les collectionneurs qui vouent un culte à Léviator, ce Pokémon extrêmement puissant de type Eau et Vol, évolution du risible Magicarpe, apparu dans la première génération de Pokémon.

 

Pokémon Léviator Brillant Neo Revolution Ultra. Estimé entre 400 et 600 euros.

 

Des cartes « Ultra-Rares » d’extensions plus récentes seront également présentées lors de cette vacation, à l’instar de cartes Givrali et Nymphali, les deux évolutions de type Glace et de type Fée du Pokémon culte Evoli. Ces cartes comportent des illustrations dites « Alternatives », apparues lors de l’extension Style de Combat en 2020. Elles se distinguent par leurs mises en scène bucoliques, originales ou attendrissantes. Ce procédé dit « Full-Art » consiste à représenter les créatures dans leur environnement naturel ou en interaction avec d’autres Pokémon. Pour les fans, il s’agit en quelque sorte de tableaux en format réduit. Ces deux cartes sont issues de l’extension Évolutions Célestes, sortie en 2021, l’une des extensions les plus populaires en raison de la beauté et de la diversité des illustrations. Enfin, parmi les lots originaux de cette vente, figurent des displays scellés en langue japonaise, sortis pour les 25 ans de la firme Pokémon en 2021. 

Enchérir | Suivez la vente de cartes et accessoires Pokémon le 30 novembre en live sur interencheres.com

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

De rares alguiers du XIXe siècle aux enchères à Brest

Le 3 février 2023 | Mis à jour le 3 février 2023

La phycologie sera à l’honneur lors de la vente aux enchères organisée par Yves Cosquéric, en collaboration avec Tiphaine Le Grignou, le 7 février à Brest. Trois ouvrages dédiés à […]