Le 2 juillet 2018 | Mis à jour le 3 juillet 2018

Le fusil des chasses de Louis XVI et Napoléon 1er adjugé 80 000 euros

par Diane Zorzi

Dimanche 1er juillet 2018 à Fontainebleau, Maître Jean-Pierre Osenat dispersait plus de 350 souvenirs de l’Empire. Au gré de belles batailles d’enchères, le rare fusil des chasses de Louis XVI et Napoléon 1er a été adjugé 80 000 euros, avant que ne soient préemptés par le Château de Fontainebleau et la ville de Strasbourg un buste à l’antique et un dessin de Guerin.

 

80 000 euros (frais compris), c’est le montant qu’il fallait débourser pour espérer acquérir le rare fusil des chasses royales du Roi Louis XVI et des chasses impériales de l’Empereur Napoléon 1er. « Son appartenance aux deux régimes le rendait particulièrement attrayant », détaille la maison de ventes Osenat qui a vu les succès se succéder lors de sa vente du 1er juillet à Fontainebleau, lieu même où l’empereur Napoléon mena nombre de chasses. Le fusil d’1,38 mètres de long, décoré de la fleur de lys de Louis XVI et du « N » de Napoléon, provenait de l’ancienne collection Lepage, une grande famille d’arquebusiers au service des rois et des empereurs. Orné de frises feuillagées, cette arme était un véritable objet de collection pour les passionnés de Napoléon.  

Rare fusil des chasses de Louis XVI et Napoléon Ier. Adjugé 80 000 euros.

 

Unique et important portefeuille herbier aux grandes armes impériales probablement utilisé par l’Impératrice Joséphine à la Malmaison. Adjugé 70 000 euros.

 

Antoine-Jean GROS dit le baron GROS (Paris, 1771 – 1835), atelier de Charge de cavalerie exécutée par le général Murat lors de la Bataille d’Aboukir le 25 juillet 1799 (La Bataille d’Aboukir) Huile sur toile Au revers, sur la toile, cachet d’Ange Ottoz, fournisseur parisien installé en 1825 Sur le châssis, une étiquette à l’encre brune : Monsieur Fontaine [illisible] Versailles 88 x 141 cm. Adjugé 51 250 euros.

Giacomo SPALLA (1775-1834) « Buste présumé de Jean Baptiste Nompere de champagny, duc de Cadore, à l’antique. » En marbre signé au dos « spalla sculp sit » Monté sur un socle en marbre. Ht totale : 73 cm. Adjugé 12 500 euros.

 Deux préemptions des Musées Nationaux

 

Aux côtés d’une huile sur toile de l’atelier du Baron Gros (1771-1835) adjugée 51 250 euros (frais compris) et d’un très rare portefeuille herbier probablement utilisé par l’Impératrice Joséphine de Malmaison et adjugée 70 000 euros (frais compris), deux lots ont été préemptés par les Musée Nationaux. Le Château Fontainebleau a ainsi acquis pour 12 500 euros (frais compris) un buste présumé de Jean-Baptise Nompère de Champagny, duc de Cadore, par l’artiste italien Giacomo Spalla (1775-1834), avant que la ville de Strasbourg ne se positionne à 6 875 euros sur le dessin « Kleber 1798 » du peintre et miniaturiste originaire de Strasbourg, Jean-Urbain Guerin (1760-1836). « Cette vente a suscité un très vif intérêt. Nous avons assisté à de belles batailles d’enchères en salle, au téléphone et sur internet. »

Jean-Urbain GUERIN (1761-1836), Kléber, 1798. Dessin au crayon noir et à l’estompe rehaussé de blanc. Titré sur le passe partout de l’époque (insolé). Non signé Vue ovale : H. 20 x 17 cm. Adjugé 6 875 euros.

Haut de page

Vous aimerez aussi

Des cartes Pokémon aux enchères à Troyes

Le 26 septembre 2022 | Mis à jour le 26 septembre 2022

Le 12 octobre à Troyes, la maison Boisseau-Pomez organise une vente dédiée aux passionnés de la culture geek. Consoles, jeux vidéo et cartes Pokémon se disputeront les enchères, dont une […]

4×4, Alfa Romeo Giulia : des automobiles rares en vente au Touquet

Le 22 septembre 2022 | Mis à jour le 22 septembre 2022

La maison Mercier organisera le 25 septembre au Touquet-Paris-Plage une importante vente aux enchères de voitures de collection. Au programme, 44 automobiles prestigieuses, dont de grandes classiques italiennes et anglaises, […]