Le 10 juin 2021 | Mis à jour le 10 juin 2021

La collection d’art moderne de Pierre Maurs dispersée à Tours

par Interencheres

Le 12 juin à l’Hôtel des Ventes Giraudeau de Tours, les plus grands noms de la peinture impressionniste et fauve seront réunis à l’occasion de la dispersion de la collection Pierre Maurs. Ce marchand et collectionneur rassembla durant la période d’après-guerre un ensemble exceptionnel d’œuvres signées Vlaminck, Friesz, Fautrier, Picasso, Signac ou Guillaumin.

 

Après avoir dispersé une partie de sa collection d’art océanien, les commissaires-priseurs de l’Hôtel des ventes Giraudeau de Tours dévoileront le 12 juin prochain l’autre passion de Pierre Maurs (1908-2000), à travers un ensemble de près de cent-trente œuvres signées des grands noms de l’art moderne. « Jamais à Tours, autant de signatures illustres collectionnées par un seul et même homme, n’auront été réunies pour une vente aux enchères publiques. Cet homme, amoureux de la peinture, passionné et puriste nous lègue ici les derniers éléments de sa collection », s’enthousiasment Rémi Gauthier, Hugo Bensaïah et Bertrand Jabot. 

 

Pierre Maurs, un marchand et collectionneur d’art moderne

Cet humaniste, qualifié par son entourage comme « un homme bon et discret » fut tour à tour galeriste, expert et courtier. En 1945, il crée la galerie Pierre Maurs, au 3 avenue Matignon, où il expose les plus grands noms de l’impressionnisme et du fauvisme, ainsi que la génération en devenir pour laquelle il organise des événements, à l’instar des « Salons de Mai » où il se fait le promoteur de Tal-Coat, Manessier ou Orazi. En 1954, il cède finalement sa galerie pour se consacrer à l’expertise et au courtage de tableaux modernes. En parallèle, il s’engage dans la valorisation de l’œuvre d’Emile Othon Friesz, comptant parmi les membres fondateurs du Comité dédié à l’artiste fauve. « Nous avons voulu, au travers de cette vacation, rendre hommage à un passionné qui a, sa vie durant, aimé la peinture et les artistes, les exposant dans un premier temps puis en faisant ensuite le commerce de leurs tableaux », détaillent les commissaires-priseurs.

 

Les grands noms de la peinture impressionniste et fauve

Cette vente hommage rend compte de la passion de Pierre Maurs pour l’impressionnisme et le fauvisme. L’un de ses artistes phares, Othon Friesz, sera représenté à travers deux toiles majeures peintes en 1906 et 1907 : Le port d’Anvers (estimé entre 80 000 – 120 000 euros), caractéristique des premiers pas de l’artiste dans le Fauvisme, et Le Jardin d’Eden (60 000 – 80 000 euros), une étude pour l’Age d’Or, conservé au Musée d’Art Moderne de Paris, avec laquelle il met désormais l’accent sur la construction de la forme, limitant sa palette, dans la lignée de Paul Cézanne. Le fauve Maurice de Vlaminck sera également à l’honneur avec les Péniches sur la Seine (80 000 – 100 000 euros), aux côtés de Modigliani, Guillaumin, Picasso, Fautrier ou Signac. Les amateurs pourront en outre apprécier un album exceptionnel de trente peintures indiennes relatant les amours d’Amar Chattar et de Sundari Virda (30 000 – 50 000 euros). 

Enchérir | Suivez la vente de la collection Pierre Maurs le 12 juin en live sur interencheres.com

 

Haut de page

Vous aimerez aussi