Le 13 octobre 2014 | Mis à jour le 13 octobre 2014

L’Olympia lève le rideau sur ses archives

par Interencheres

Les souvenirs des anciens directeurs de la célèbre salle de concert parisienne seront mis aux enchères à Poitiers le 15 octobre 2014.
.

Bienvenue dans les archives de l’Olympia ! Cette visite ne s’effectuera pas dans les loges de la célèbre salle de concerts parisienne, mais à travers ses archives. Et plus précisément grâce aux souvenirs des frères Isola, les anciens directeurs de l’établissement au début du XXe siècle, qui seront mis en vente mercredi 15 octobre 2014 par Maîtres Bénédicte Boissinot et Pierre Ségeron à l’hôtel des ventes de Poitiers.

.

Émile (1860-1945) et Vincent (1862-1847) Isola, nés en Algérie française, arrivent à Paris en 1880 dans l’idée de devenir prestidigitateurs. Ils rachètent alors le théâtre des Capucines (aujourd’hui disparu) et commencent ainsi une carrière de directeurs d’établissement. Les frères Isola acquièrent rapidement les plus grands théâtres et music-halls parisiens de l’époque : l’Olympia en 1898, puis les Folies-Bergères en 1901 et la Gaîté lyrique en 1903. Ils participent également à la diffusion des inventions de deux autres duos de frères non moins célèbres, les frères Lumière et les frères Pathé, dont ils projetèrent les films colorisés. Leur statut leur permettra de côtoyer de nombreux artistes éminemment reconnus, tels Sarah Bernhardt, Sacha Guitry et encore la danseuse Loïe Fuller.

.

Ce fonds d’archives composé de tapuscrits, photographies, lettres, comporte notamment une lettre écrite de la main de l’actrice Sarah Bernhardt (1844-1923), un tapuscrit de l’acteur et réalisateur Sacha Guitry (1885-1957), et d’autres correspondances entre acteurs et réalisateurs de cette époque.

.

.
De remarquables dessins de costumes aux vives couleurs demeurées intactes signés Edel, Japhet ou Gerbault, trois artistes représentatifs du Paris 1900 seront également proposés à la vente avec des estimations entre 150 et 400 euros selon les lots. Enfin, une part plus importante de ce fonds est accordée à l’actrice Cécile Sorel (1873-1966), épouse du comte de Ségur et personnalité marquante de la Belle Epoque, avec  d’exceptionnelles photographies et publicités pour l’Olympia à son effigie, ainsi que ses lettres et ses carnets.

.
Lien vers l’annonce de la vente aux enchères

Haut de page

Vous aimerez aussi

Expertise : un cartel d’époque Régence en marqueterie Boulle

Le 21 janvier 2021 | Mis à jour le 21 janvier 2021

Les cartels comptent parmi les rares objets encore fabriqués en marqueterie Boulle au milieu du XVIIIe siècle. Jacques Dubarry de Lassale décrypte ce travail d’une extrême minutie à travers l’expertise […]