Le 7 mars 2022 | Mis à jour le 10 mars 2022

Mode : la collection de petites robes noires de Didier Ludot vendue à Paris

par Magazine des enchères

A l’occasion du jour de clôture de la Fashion Week, la maison Cornette de Saint Cyr organisait le 8 mars une vente aux enchères exceptionnelle célébrant un vêtement féminin emblématique du chic parisien, la petite robe noire. Au programme, trois cents pièces de haute couture provenant de la collection du marchand parisien Didier Ludot.

 

Non loin des jardins du Palais-Royal, la boutique de Didier Ludot attire les amateurs de mode vintage depuis 1975. Avec la complicité de son compagnon de vie, Félix Farrington, ce marchand parisien s’est constitué, en quarante-huit ans, une collection inestimable de robes de créateurs conçues entre les années 1930 et 2000. Minutieux et inventif, Didier Ludot restaure chacune de ses pièces dans son atelier avant de les proposer à la vente et a même lancé sa propre ligne de haute couture dans les années 1990. Autant de trésors qu’il disperse régulièrement aux enchères. Cette année, il a fait de nouveau appel à la maison Cornette de Saint Cyr pour mettre en vente le 8 mars dernier trois cents petites robes noires de sa collection, dont une centaine de créations personnelles, ainsi qu’un ensemble de peintures de l’illustrateur de mode italien, René Gruau.

 

 

La petite robe noire de Chanel à Versace

C’est dans les années 1920, dans une Europe meurtrie par la Grande Guerre, que la petite robe noire fait sa première apparition, alors que dans les rues les femmes se parent aux couleurs du deuil. L’heure est à l’austérité. Au drame guerrier succède déjà la crise budgétaire. Les femmes réinventent leur garde-robe, privilégiant des vêtements courts, moins coûteux et polyvalents. En 1926, Gabrielle Chanel fera finalement de cet habit un symbole du chic parisien, élevé au rang d’icône par le magazine Vogue US. Cette pièce élégante demeure depuis indémodable et inspire au fil des décennies les plus grands stylistes, de Christian Dior à Versace, tandis que les grandes vedettes, d’Edith Piaf à Catherine Deneuve, en passant par Marylin Monroe, foulent les tapis rouges en l’arborant avec fierté. 

 

300 robes de haute couture vendues aux enchères

A cette pièce de mode intemporelle, Didier Ludot entretient un rapport affectif. Ce passionné se souvient qu’enfant, il observait, admiratif, sa mère, vêtue d’une élégante robe noire lors de soirées mondaines. Il a d’ailleurs célébré ce vêtement à plusieurs reprises, à l’occasion d’expositions au Printemps ou dans le cadre de publications dédiées à l’histoire de la mode. Il lui rendait un nouvel hommage le 8 mars dernier à Paris en cédant aux enchères une trentaine de pièces de sa collection, dont une large sélection de robes Nina Ricci. La plus ancienne, quant à elle, la Bruyère en satin de soie noire, invitait les enchérisseurs à revivre l’atmosphère d’un dîner mondain, dans les années 1940… 

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Une montre Cartier centenaire aux enchères à Paris

Le 10 avril 2024 | Mis à jour le 11 avril 2024

Une rare montre de gentleman Cartier datée autour de 1911 sera présentée aux enchères chez Vermot et Associés le 16 avril à Paris. Dans son état d’origine, avec une charmante […]