Le 9 avril 2013 | Mis à jour le 9 avril 2013

Monet, Monet, Monet !

par Magazine des enchères

Un tableau inédit du peintre, plusieurs fragments des « Nymphéas » et une partie du service de table imaginé pour sa maison de Giverny seront mis aux enchères le 13 avril 2013 à Dreux.

.
Acquérir un tableau de Claude Monet inédit sur le marché est encore possible ! Samedi 13 avril 2013 à Dreux Maître Laurent Bernard met aux enchères Sapins à Varengeville, une huile sur toile offerte par Michel Monet, le fils de l’artiste, à un couple d’amis collectionneurs de la région d’Eure-et-Loire. « Claude Monet séjourne à deux reprises dans cette ville côtière de Normandie. Il existe plusieurs vues de cette région, mais notre étude de paysage n’a jamais été présentée en ventes publiques », confirme le commissaire-priseur. Estimation : de 300 000 à 500 000 euros.

.
Sept fragments de la célèbre série des Nymphéas sont également dispersés. Issus de la même provenance, et « certainement récupérés sur des tableaux accidentés », selon Maître Laurent Bernard, ces véritables boutures de Monet sont estimées de 3 000 à 15 000 euros. Des prix particulièrement raisonnables, comparés à la dernière adjudication enregistrée par un tableau de cette série : en février 2013, une grande maison de vente new-yorkaise adjuge en effet une huile sur toile intitulée Nymphéas avec reflets de hautes herbes à plus de 9 millions d’euros ! Certes, ce tableau s’avère bien plus grand que nos fragments, puisqu’il mesure 130 par 200 centimètres, mais ce prix révèle néanmoins l’attrait du marché pour ces peintures florales de Monet.

.
.
.
Michel Monet avait également offert à ces amis collectionneurs une partie d’un service de table que son père a lui-même dessiné. Lorsque Claude Monet arrive à Giverny, il fait réaliser un ensemble en porcelaine de Limoges. Suite à sa demande, la manufacture réalise les pièces en porcelaine émaillées blanches et jaunes à décor d’un liseré bleu imaginées par le peintre. Monet décide alors d’en commander un deuxième exemplaire identique, qu’il souhaite offrir à Julie Vellay, l’épouse de son ami Camille Pissarro. Suite au décès de la femme de Pissarro, Michel Monet s’est vu remettre la moitié de ce second service, qu’il offrit à son tour à ses amis collectionneurs. Estimation des 77 pièces du service de table dessiné par Monet : de 4 000 à 6 000 euros.
.

.
Lien vers l’annonce de vente

Haut de page

Vous aimerez aussi

Expertise : la garniture des sièges au XVIIe siècle

Le 6 juin 2024 | Mis à jour le 6 juin 2024

La garniture d’un siège comprend à la fois la garniture en tapisserie, soit l’ensemble des matériaux utilisés pour garnir un siège, et la couverture, soit le revêtement d’étoffe qui recouvre […]

Un rare fauteuil d’apparat aux enchères dans l’Aisne

Le 4 juin 2024 | Mis à jour le 4 juin 2024

Un rare fauteuil d’apparat daté autour de 1840 sera vendu aux enchères par la commissaire-priseur Sophie Renard le 20 juin à Brasles, dans l’Aisne. Il pourrait émaner des ateliers de […]

Rencontre avec un couple de collectionneurs voyageurs

Le 3 juin 2024 | Mis à jour le 3 juin 2024

Frédérique Astier a œuvré, par l’intermédiaire de la Société des Amis, à l’enrichissement des collections du musée du Louvre pendant plus de 20 ans, avant de rejoindre un établissement enseignant […]