Le 9 décembre 2015 | Mis à jour le 9 décembre 2015

Nouveauté télé : les Enchères Made in France

par Interencheres

banniere-modele-encheres-made-in-france

Dimanche 13 décembre 2015, RMC Découverte lancera sa nouvelle émission consacrée au monde des maisons de ventes, Enchères Made in France. Produit par MediaFisher, une société de production déjà aux commandes d’Un trésor dans votre maison, ce programme 100% français suivra le quotidien de l’hôtel des ventes de Cergy-Pontoise et plongera le téléspectateur dans les coulisses des ventes aux enchères et de l’expertise. Maître Eric Dumeyniou, entouré de Maîtres Tristan Favreau et Yves Savignat, sera la tête d’affiche de cette immersion dans le métier de commissaire-priseur. Pour Interencheres, il revient sur son arrivée dans l’émission et le déroulement du tournage.
.
encheres-made-in-france-1Pouvez-vous nous rappeler rapidement le concept de Enchères Made in France ?
.
Il s’agit de suivre au plus près le quotidien d’une structure de ventes aux enchères. L’émission pourrait tout aussi bien s’appeler « La vie d’un hôtel des ventes ».
.
Avez-vous tout de suite accepté de participer à l’émission ?
.
Oui, l’équipe est venue faire du repérage dans nos locaux – il leur fallait en particulier des structures assez larges pour tout le matériel nécessaire – et le feeling est tout de suite passé. Notre avantage, je crois, est que nous ne sommes pas spécialisés dans un domaine en particulier, nous proposons un programme complet et varié. Après tout, c’est la perspective de découvrir une multitude d’objets différents qui nous pousse à choisir ce beau métier de commissaire-priseur.
.
Comment s’est organisée la vie de la maison de vente avec l’équipe de tournage ?
.
Depuis septembre, une trentaine de personnes (réalisateurs, caméraman, cadreurs, etc. et tout leur matériel) était régulièrement sur place avec nous et nous tournions à raison d’un jour par semaine. Tout ce monde aurait pu déranger les clients de la maison de vente, mais il n’en fut rien ! Le concept étant de capter l’ambiance véritable des ventes aux enchères, l’équipe était extrêmement discrète : les ventes se déroulaient normalement sous l’œil attentif des caméras, après avoir obtenu l’accord préalable des personnes présentes en salle (certaines apparaîtront ainsi floutées à l’écran). Elle nous suivait également lors des inventaires.
.
Avez-vous du procéder à quelques modifications dans votre manière de travailler ?
.

Non, aucune. Bien sûr, la mise en place d’une émission de télé implique quelques mises en scène – je reçois en général mes clients dans mon bureau et non debout autour d’une table sous des projecteurs – mais globalement, l’équipe de l’émission s’adaptait parfaitement au rythme de notre maison de vente. Le tournage, quant à lui, nous a pris beaucoup de temps, mais c’est une expérience extrêmement enrichissante. Il était particulièrement amusant, au moment de la vente, de filmer les réactions des acheteurs et des vendeurs. Nous avons également une partie de l’émission qui se déroule en vente privée autour d’un jeu de découverte avec une forme assez ludique, puisque les acheteurs ne voient les objets convoités que partiellement ou dans un box.
.
Des exemples de lots insolites que nous verrons défiler à l’écran ?
.
Nous avons eu plusieurs objets atypiques, à l’instar d’une paire de bottines de Olga Kholkova, soliste de french cancan au Moulin Rouge (proposée aux enchères au profit de l’association Odyssea pour la lutte contre le cancer du sein), d’une sculpture haute de 4 mètres sortie tout droit de la préhistoire, d’un superbe avion de voltige en état de marche ou d’une collection inattendue de figurines de Star Wars. Pour ce dernier lot, nous avons même filmé la séance d’expertise au cours de laquelle le commissaire de l’exposition Star Wars à la Cité du Cinéma est venu nous faire part de ses connaissances passionnantes.
.
Quel est selon vous le principal avantage d’un tel format ?
.
Démocratiser le monde des enchères « perçu comme intouchable ». Présenter ainsi notre domaine de manière ludique ne peut qu’encourager les néophytes aussi bien que les passionnés à comprendre qu’il n’y a rien de plus facile que de pousser la porte d’un hôtel des ventes.
.
.

Retrouvez Maître Dumeyniou et toute son équipe dans
Enchères Made in France à partir du dimanche 13 décembre 2015 à 20h45 sur RMC Découverte.

Haut de page

Vous aimerez aussi

La collection Veyret, itinéraire d’un Africain de cœur

Le 18 juin 2021 | Mis à jour le 18 juin 2021

Pendant plus de trente ans, Alain Veyret a rassemblé des milliers d’objets d’art africains. Masques, sculptures en bronze, statuettes ou fétiches racontent l’itinéraire de cet Africain de cœur, engagé dans […]

Près de 500 montres Lip aux enchères à Besançon

Le 15 juin 2021 | Mis à jour le 17 juin 2021

A l’occasion de la 7e édition des « 24 heures du temps », près de 500 montres Lip seront vendues aux enchères le 18 juin à Besançon et en live sur Interencheres. […]