Le 9 juillet 2020 | Mis à jour le 10 juillet 2020

Renoir, Chagall, Marquet : jusqu’à 360 000 € pour l’art moderne

par Interencheres

Du Paysage du midi de Renoir, à l’étude pour Coq aux amoureux de Chagall en passant par le Jardin du palais d’été de Marquet, les enchères se sont envolées jusqu’à plus de 360 000 euros pour les artistes modernes. Retour sur les résultats enregistrés dans les maisons de vente du 29 juin au 5 juillet.

 

Une étude de Chagall acquise pour 268 400 euros par un collectionneur américain

Le 4 juillet à Brest, la maison Thierry-Lannon & Associés présentait une étude à l’huile de Marc Chagall (1887-1985), caractéristique du travail de l’artiste biélorusse, connu pour ses toiles et estampes hautes en couleur. Regorgeant de symboles, cette étude pour Coq aux amoureux [image en une] reprenait tous les motifs emblématiques du peintre, dont le coq symbole à la fois de la masculinité et de la France, la femme en honneur à Bella Rosenfeld, mais aussi le bestiaire issu de son enfance dans la province russe. Estimée entre 220 000 et 280 000 euros, elle a été acquise au téléphone par un collectionneur américain pour 268 400 euros (frais compris). L’huile sur toile qui résulte de cette étude avait quant à elle été adjugée à 1 566 652 euros à New-York en 1999. 

 

Un paysage de Renoir adjugé à plus de 360 000 euros 

Bien qu’il était présenté avec une estimation inférieure (70 000 – 90 000 euros) à celle de l’étude de Chagall, le Paysage du midi de Pierre Auguste Renoir (1841-1919) a remporté la plus belle adjudication de la semaine sur Interencheres, trouvant preneur à 367 080 euros (frais compris) le 2 juillet à Paris. Présenté par l’étude Oger et Blanchet, le tableau, daté de 1885, dévoilait une vue de bord de mer, saisie aux environs de Cagnes sur Mer, terre chère au peintre impressionniste. 

 

La vente d’art du Crédit Municipal de Paris totalise plus 600 000 euros

Le même jour avait lieu la vente exceptionnelle de plus de 160 œuvres d’art au Crédit Municipal de Paris. Déposées dans le cadre de prêts sur gage, les œuvres étaient proposées à la vente au taux judiciaire avantageux de 14,4%. La vacation a ainsi totalisé plus de 600 000 euros avec pour lot phare un bronze de Germaine Richier (estimé entre 25 000 et 30 000 euros) adjugé à 68 640 euros.

En savoir plus | Rembrandt, Soulages, Picabia : le Crédit Municipal de Paris organise une vente exceptionnelle de plus de 160 œuvres d’art

 

Découvrez en images notre sélection de résultats du 29 juin au 05 juillet 2020 dans notre galerie en image ci-dessous. Tous les prix de la galerie sont indiqués hors frais de vente.

Haut de page

Vous aimerez aussi

A Cannes, une vente en hommage à Jean Marais

Le 23 juillet 2020 | Mis à jour le 23 juillet 2020

Le 15 août à Cannes, se tiendra une vente en l’honneur de Jean Marais, personnalité influente dans le monde de l’art et du cinéma. La vacation proposera bronzes, lithographies et […]