Le 11 décembre 2020 | Mis à jour le 14 décembre 2020

Une collection de médailles du monde entier en vente à Paris

par Interencheres

Une large sélection de médailles honorifiques et décorations militaires sera dispersée aux enchères le 15 décembre à Paris et en live par la maison Chayette et Cheval. Au programme, plus de 380 lots provenant des quatre coins du monde.

 

La vente de phaléristique du 15 décembre invite à un véritable voyage autour du monde, proposant aux enchérisseurs une sélection de médailles et décorations issues des quatre coins du globe, de la Suède au Mexique ou à la Chine. Parmi les lots phares, une médaille de la valeur militaire d’Italie en argent, datée de 1859 et évaluée autour de 300 euros, présente un état de conservation exceptionnel, « tout comme de très nombreux lots de la vente« , précise l’expert Alain Weil. A ses côtés, une médaille de Crimée en argent, de fabrication anglaise, arbore toujours son ruban d’origine. Estimée à 150 euros, cette médaille commémorative britannique était décernée par la reine Victoria aux soldats de tous grades, ayant participé à la guerre de Crimée du 14 septembre 1854 au 8 septembre 1855. Dans un état de conservation tout aussi exceptionnel, une médaille suédoise en vermeil de l’Ordre de l’épée, créé en 1748 par le roi Frédéric Ier de Suède, est proposée dans son écrin d’origine et évaluée à 300 euros.

 

Des décorations du Mexique et du Brésil

Du coté des médailles provenant d’Outre-Atlantique, un insigne en vermeil de l’Ordre de Notre Dame de Guadeloupe (estimé à 400 euros) côtoie une médaille de l’Ordre de la Rose. Estimée à 200 euros, elle est la réduction en or et émail de l’étoile de Chevalier, l’un des six grades de cet ordre actif au Brésil entre 1829 et 1881.

 

Une rare médaille pour l’Annam et le Tonkin

L’Asie est quant à elle représentée par une superbe médaille chinoise du Grain d’Or en émail (estimée à 200 euros), destinée à récompenser les services civils ou militaires exceptionnels rendus au nouveau régime, ainsi que par une médaille du mérite militaire pour l’Annam et le Tonkin, évoquant l’époque du protectorat français et sur laquelle figurent les deux idéogrammes du nom de l’empereur Dong-Khanh (estimée à 1 000 euros). « Cette décoration est très rare. Elle fut créée le 21 juillet 1890 et abrogée le 1er mai 1891, soit moins d’un an après sa création. »

 

Un insigne de l’Ordre de Saint Wladimir de fabrication russe

Pour compléter ce tour du monde seront également dispersées des médailles tunisiennes (150 euros), ainsi que des médailles russes, telles qu’une médaille de l’Ordre de Saint Wladimir (estimée à 600 euros), décernée de 1782 à 1917, et conférant de plein droit à son récipiendaire la noblesse héréditaire. 

 

Une rare décoration du mérite militaire datant de l’Ancien Régime

Enfin, les passionnés d’Histoire de France pourront acquérir une rare décoration du mérite militaire de l’Ancien Régime (estimée à 2 500 euros), des étoiles d’officier datant de la Monarchie de Juillet (estimées à 350 euros) et du  Second Empire (estimées à 300 euros), une étoile de commandeur de la IIIe République, présentée dans son écrin en cuir grenat (estimée à 300 euros), des insignes de député des Assemblées Constituantes de 1945-1946 (estimées à 250 euros) ou encore un remarquable ensemble de 164 décorations civiles pour les transports, les syndicats, les pompiers ou les ambulanciers (estimées à 700 euros). 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Le matériel d’une école de cirque en vente dans le Gers

Le 13 janvier 2021 | Mis à jour le 13 janvier 2021

Suite à une liquidation judiciaire, l’intégralité du matériel d’une école de cirque sera dispersée aux enchères le 15 janvier à Vic-Fezensa, dans le Gers. Au programme : 193 lots destinés […]

Défilé de ventes Militaria

Le 7 janvier 2021 | Mis à jour le 7 janvier 2021

Les passionnés de Militaria et souvenirs historiques auront le choix parmi une quarantaine de ventes organisées en ce début d’année 2021. Au programme, des casques, insignes, affiches ou médailles datant […]