Le 12 février 2021 | Mis à jour le 12 février 2021

Une œuvre de jeunesse de Jean-Antoine Houdon inédite sur le marché

par Interencheres

Un portrait sculpté inédit de Jean-Antoine Houdon sera vendu aux enchères le 14 février à l’Hôtel des ventes d’Enghien-les-Bains. Estimé à plus de 20 000 euros, il témoigne des premières années de carrière de l’artiste, surnommé le sculpteur des Lumières.

 

Ce buste en terre cuite dépeint les traits de Jeanne-Françoise Adélaïde Carrière (1743-1821), fille d’un marchand bourgeois parisien qui épousa en première noce Bertrand-Pierre François (1738-1777). Cet ingénieur des ponts et chaussées, décédé une dizaine d’années après leur union, commanda cette statue en 1761, alors que sa bien-aimée est âgée de 18 ans, comme le révèle l’étiquette manuscrite présente sur le piédouche. « Un test d’ancienneté réalisé par Thermoluminescence a été effectué permettant d’affirmer que l’âge moyen de la dernière cuisson est compatible avec l’époque présumée », détaille la maison de ventes Goxe & Belaïsch. A la mention du nom et de la date s’ajoute celle de son auteur, « J.A. Houdon », une précision qui fait écho à la signature gravée au dos de la sculpture. « Un monogramme formé par l’ensemble des lettres majuscules composant le nom de Houdon, imbriquées les unes dans les autres, a été gravé dans la matière avant la cuisson de la terre cuite. » Le buste a ainsi pu être attribué à Jean-Antoine Houdon (1741-1828), un élève de Jean-Baptiste Lemoyne et Jean-Baptiste Pigalle qui s’illustra à travers son œuvre sculptée au tournant des XVIIIe et XIXe siècles.

 

Un buste estimé à plus de 20 000 euros

Cette œuvre rend compte de la finesse avec laquelle Houdon déjà, à l’âge de 20 ans, travaillait la matière et soignait chacun de ses détails tels que les mèches de cheveux représentées une à une ou la rose délicatement modelée. Elle témoigne des premières années de carrière prometteuses de l’artiste qui reçut cette année-là le prix de Rome en sculpture, avec son bas-relief La reine de Saba offrant des présents à Salomon. « L’analyse de ce portrait d’agrément à la française apporte des indications intéressantes autant que précieuses sur le cheminement de l’artiste. La présentation frontale avec la tête tournée de trois-quarts, comme ignorant le regard du spectateur, renvoie aux œuvres de Jean-Baptiste II Lemoyne, l’un de ses professeurs à l’Ecole des Beaux-Arts qui s’était fait une spécialité de ce genre de mise en scène, accentuant le caractère intime et la présence du modèle. On voit ici toute la filiation artistique que l’on peut établir entre ces deux artistes. Le traitement des yeux, également, suit encore la manière traditionnelle de ses maîtres en gravant l’iris dans le globe oculaire et la pupille par évidemment. » Estimé entre 20 000 et 30 000 euros, ce buste sera révélé pour la première fois sur le marché le 14 février prochain à l’occasion de la vente de meubles et objets d’art, organisée par Isabelle Goxe et Laurent Belaïsch à l’Hôtel des ventes d’Enghien-les-Bains et en live sur Interencheres. « Il n’avait jusqu’alors jamais quitté la collection familiale de Jeanne-Françoise Adélaïde Carrière et avait circulé dans les différentes ascendances et générations proches ou éloignées, parmi lesquelles on relève les noms de personnalités illustres telles que le célèbre parfumeur de Marie-Antoinette et de Napoléon 1er, Antoine-Armand Houbigant. »

           Enchérir | Suivez la vente du buste de Jean-Antoine Houdon le 14 février en live sur interencheres.com 

 

Jean-Antoine HOUDON (1741-1828) (Attribué à), Portrait de Jeanne-Françoise Adélaïde Carrière (1743-1821). Buste en terre cuite. H totale : 47,5 cm, H buste : 34,5 cm, L : 35 cm, P : 24 cm. Piédouche en bois tourné, H : 13 cm. Estimation : 20 000 – 30 000 euros.

 

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Deux ventes de vins prestigieux à Cannes

Le 22 avril 2021 | Mis à jour le 22 avril 2021

Les 23 et 24 avril à Cannes, Jean-Pierre Besch proposera aux amateurs une belle sélection de grands vins français et étrangers, ainsi que des alcools rares. La première journée de […]