Le 19 novembre 2012 | Mis à jour le 4 janvier 2013

Ventes Live : demandez le programme !

par Interencheres

Du mobilier design signé Eames, Prouvé et Andersen, des ouvrages de dames du XVIIIe au XXe siècle, des diamants et des pièces d'or, les tenues de la Garde Impériale de Napoléon III, quarante mètres de dallage, sans oublier le secret de famille des frères Lepage et le mystère révélé de la Vierge Noire… Découvrez le programme des prochaines vacations diffusées en direct sur www.interencheres-live.com, et allez vite vous inscrire pour déposer dès à présent des ordres d'achat secrets sur les lots qui vous intéressent !

Ouvrages de dames

Dentelles, rubans, boutons de nacre ou de bakélite, franges, pompons, passementerie, plumes, toile de Jouy, velours… Le jeudi 22 novembre 2012, l'hôtel des ventes de la Vallée de Montmorency se transforme en véritable mercerie ! Lors de sa vente dédiée aux ouvrages de dames, qui sera retransmise en direct sur le Live d'Interencheres, Maître Valérie Régis vous fera voyager dans le temps grâce à ses robes du XVIIIe siècle, de son linge de maison XIXe et de ses chapeaux 1900… L'occasion de redécouvrir le travail et les goûts des petites mains d'antant, et peut-être de se lancer à son tour dans la confection ! Les estimations s'étaleront de 5 à 300 euros.

> Lien vers l'annonce de vente
 

 

Une vente étincelante

 

Noël approche ! Si vous n'avez pas encore trouvé de cadeau pour votre bien-aimé(e), la vente aux enchères d'argenterie, de bijoux et d'or diffusée depuis Vichy le vendredi 23 novembre devrait vous donner quelques idées. Parmi les lots phares de la vente organisée par Maîtres Guy et Etienne Laurent figurent notamment une bague en or gris ornée en son centre d'un diamant d'environ 2 carats dans un entourage de saphirs et de diamants (photo toute à gauche, estimation de 8 000 à 10 000 euros), un bracelet Van Cleef & Arpels en ivoire et en or coupé de deux têtes de panthères au yeux sertis de rubis (photo au centre, estimé de 2 000 à 2 500 euros), mais aussi cent pièces d'or datant de l'année 1907 (divisées en dix lots de dix pièces, estimés de 1 800 à 2 000 euros)…

> Lien vers l'annonce de vente

 

En garde !

 

Le samedi 24 novembre, pas moins de trois ventes de militaria seront diffusées en même temps ! La première vacation regroupe quatre-cent médailles et décorations qui seront dispersées par Maîtres Françoise Dapsens-Bauve et Valérie Bouvier depuis Coulommiers. D'un simple clic vous pourrez ensuite assister et participer à la vente retransmise depuis le Havre et animée par Maîtres Philippe Revol et François-Xavier Allix. Les commissaire mettront notamment aux enchères : une hache d'abordage, une lunette prismatique de visée et de relevé topographique, et un étonnant chapeau chinois à grelots, qui servait de percussion dans les cortèges militaires… En quelques petites pressions sur votre souris, vous accéderez à la troisième vente dédiée à l'univers militaire organisée depuis Sens par Maître Philippe Duplessis, contenant quelques très rares uniformes et coiffures de la garde impériale de Napoléon III.

> Médailles et décorations (en direct de Coulommiers)

> Armes anciennes et souvenirs historiques (en direct du Havre)

> Uniforme et coiffure de la Garde impériale (en direct de Sens)

 

L'expression de l'art à Dijon

 

Une paire d'angelots du XVIIIe siècle  en bois sculpté polychrome et doré (estimée de 1 800 à 2 200 euros), une jeune fille peinte à l'aquarelle sur soie par peintre contemporain vietnamien Le Pho (estimation de 8 000 à 12 000 euros) feront notamment parti des invités de la belle vente mobilière et Haute époque organisée par Maître Sylvain Gautier le samedi 24 novembre à Dijon. Parmi les lots les plus étonnants de la vacation, qui seront tous proposés à la vente sur le Live d'Interencheres, figurent également un ensemble d'environ 40 mètres de dallage composé de carreaux octogonaux en calcaire et de cabochons noirs en ardoise (estimé de 7 000 à 9 000 euros), ainsi qu'une paire de mascarons du XIXe siècle (photo toute à droite, estimation de 400 à 500 euros).

> Lien vers l'annonce de vente

 

Secrets de famille…

 

Sur la photo toute à droite vous apercevez les tourterelles de François Lepage, peintre lyonnais du XIXe siècle, adepte du tableau hollandisant et élève de Pierre Révoil et de Fleury Richard (estimation de cette toile : de 20 000 à 30 000 euros). La photographie toute à gauche représente Madame Lepage, l'épouse du peintre, dont le portrait a été réalisé par son beau-frère, Alexandre Lepage, le frère de François Lepage (estimation : de 3 000 à 3 500 euros). Ces deux oeuvres des frères Lepage sont restées dans leur famille depuis leur origine. Vous pourrez les acquérir en direct sur le Live d'Interencheres le samedi 24 novembre, lors de la vente des "Trésors du Quai" dirigée par Maître Jérôme Duvillard, en direct de Mâcon. Une peinture sur soie de l'artiste vietnamien contemportain  Mai Trung Thu (estimée de 3 000 à 4 000 euros) figure également au programme de la vente.

> Lien vers l'annonce de vente

 

Le siège du design !

Le samedi 24 novembre depuis Nantes et en direct sur le Live d'Interencheres, Maîtres Virginie Bertrand et François-Xavier Duflos organisent une vente "Design à 360°C", contenant des pièces uniques (meubles, luminaires, sculptures, accessoires) des années 1950 à nos jours signés par de grands designers à l'image de Charles Eames, Johannes Andersen et Jean Prouvé

> Lien vers l'annonce de vente

 

Des invités de marque…

Pour leur vente du dimanche 25 novembre, organisée depuis Saint-Brieuc et retransmise en direct sur le Live d'Interencheres, Maîtres Didier Guichard, Jean-Michel Juillan et Tugdual Borel attendent de prestigieux invités. Appolon arrivera le premier en quadrige. Les amateurs de la période Empire devraient d'ailleurs apprécier cette représentation du dieu grec (photo toute à gauche) réalisée par le bronzier parisien Jean-Simon Deverberie (1764-1824). Estimation de 10 000 à 12 000 euros. Vous pourrez également apercevoir la légendaire Vierge Noire en bois sculpté peint polychrome et doré (travail du XIXe siècle, estimé de 150 à 250 euros) ; mais aussi une Bretonne au parapluie marchant, tête baissée (création du XXe siècle, estimée de 60 à 90 euros)… Tout ce beau monde pourra trinquer gaiement grâce à l'étonnante cave à liqueur d'époque Napoléon III, estimée de 300 à 500 euros.

> Lien vers l'annonce de vente

 

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Les enchères en mode shopping

Le 11 août 2020 | Mis à jour le 12 août 2020

Des bijoux en vitrine, des portants chargés de vêtements, des sacs à main élégants harmonieusement disposés… Certaines ventes aux enchères n’ont rien à envier aux boutiques de luxe ! Décryptage […]

5 choses à savoir sur Line Vautrin

Le 7 août 2020 | Mis à jour le 7 août 2020

Créatrice de boutons, bijoux et objets de décorations, Line Vautrin s’illustre à Paris dans de nombreux domaines dès les années 1920. Après un succès à l’Exposition universelle de 1937, elle […]