Le 22 septembre 2022 | Mis à jour le 22 septembre 2022

4×4, Alfa Romeo Giulia : des automobiles rares en vente au Touquet

par Interencheres

La maison Mercier organisera le 25 septembre au Touquet-Paris-Plage une importante vente aux enchères de voitures de collection. Au programme, 44 automobiles prestigieuses, dont de grandes classiques italiennes et anglaises, et de rares 4×4 anciens.

 

Les 4×4 anciens font partie des automobiles qui ont connu la plus forte inflation ces dernières années. Portés par leur rareté et la vogue de l’évasion, ces véhicules atteignent des enchères records, à l’instar des Toyota Land Cruiser. La maison Mercier présentera un exemplaire de 1972 particulièrement rare en France : un FJ55 long (40 000 – 60 000 euros), de provenance américaine. Ce modèle authentique est doté de l’air conditionné et de tous ses badges d’origine, y compris celui de son concessionnaire. Il sera accompagné d’une autre légende du 4×4, un Land Rover Série 1 de 1951 conforme aux toutes premières versions de ce modèle mythique. Ce rare exemplaire d’origine française, en excellent état, est estimé entre 37 000 et 40 000 euros.

 

 

Des 2+2 italiennes mythiques

Ferrari, Maserati, Lamborghini, Alfa Romeo : ces marques de prestige seront également représentées lors de la vente au Touquet à travers des modèles parfois rarissimes, comme une Alfa Romeo Giulia SS de 1965. Conçue à l’origine pour la course, elle a surtout marqué les esprits par ses lignes sculpturales signées Franco Scaglione. L’exemplaire proposé, l’un des 1 400 construits, se trouve dans un état remarquable qui justifie largement son estimation comprise entre 80 000 et 100 000 euros. A ses côtés, une spectaculaire Lamborghini Espada, coupé 2+2 surbaissé inspiré par le concept Marzal de 1967. Il s’agit d’une Série 2 de 1972 dotée donc du V12 de 350 ch. Rare, très équilibrée, agréable à conduire et dotée de l’un des plus spectaculaires dessins des années 1970, cette Lamborghini profite encore de prix relativement raisonnables, même s’ils ont enregistré une importante croissance ces dernières années (80 000 – 100 000 euros). L’une de ses rivales produites par Maserati, une Indy de 1969, est également au rendez-vous avec son V8 4.2 des premières séries fort de 260 ch (80 000 – 100 000 euros). Ce tableau des 2+2 italiennes ne serait pas complet sans une Ferrari 400 GT proposée dans une très désirable version à transmission manuelle. Il s’agit là aussi de la plus accessible des Ferrari V12 à moteur avant, malgré sa ligne superbe et ses performances de premier plan (50 000 – 60 000 euros).

 

 

Le tour du monde des sportives

Cette vacation décidément remarquable compte d’autres sportives rares et convoitées, comme une petite Honda S600 qui nécessite quelques travaux de remise en état avant de faire vrombir son minuscule quatre cylindres jusqu’à 8 500 tr/min (18 000 – 24 000 euros). Citons également une TVR Griffith de 1965, terreur des courses historiques, dotée de son passeport FIVA de course (100 000 – 120 000 euros). Ce coupé Ford OSI 20M de 1967 (39 000 – 45 000 euros) ou encore la Porsche 930 Turbo de 1982 comptabilisent seulement 63 898 km (110 000 – 140 000 euros). On remarque également quelques GTI européennes et de grands classiques américains, à l’instar d’une Corvette C2 Split Windows de 1962 (90 000 – 110 000 euros) et d’une Ford Mustang V8 de 1967 (35 000 – 45 000 euros). Un ensemble remarquable qui constitue en soi un véritable musée éphémère de l’histoire mondiale des sportives.

Enchérir | Suivez la vente de voitures de collection le 25 septembre en live sur interencheres.com

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Des cartes Pokémon aux enchères à Troyes

Le 26 septembre 2022 | Mis à jour le 26 septembre 2022

Le 12 octobre à Troyes, la maison Boisseau-Pomez organise une vente dédiée aux passionnés de la culture geek. Consoles, jeux vidéo et cartes Pokémon se disputeront les enchères, dont une […]