Le 10 septembre 2020 | Mis à jour le 10 septembre 2020

La collection Trigano aux enchères près de Toulouse

par Interencheres

André Trigano est bien sûr devenu célèbre grâce à ses campings. Il est également connu de longue date pour sa collection éclectique d’automobiles. Celle-ci sera entièrement mise aux enchères le 13 septembre à Gibel, près de Toulouse.

 

Le fondateur du groupe Campéole, spécialisé dans le tourisme, fut certes un homme d’affaire avisé et mène toujours à 92 ans une carrière politique, mais il a aussi toujours cultivé la passion de l’automobile. Pour preuve, André Trigano s’est engagé en tant que pilote dès 1951 au Tour de France Auto, puis en 1952 au Rallye Monte Carlo. Durant de longues années, il a réuni plus de deux cents automobiles classiques. Parmi elles, de nombreuses Citroën, qui ont déjà fait l’objet d’une vente lors du salon Rétromobile de 2016. Ce sont les modèles des autres marques que Jean-Louis Vedovato dispersera aux enchères le 13 septembre prochain. Populaires, prestigieuses, françaises, italiennes, américaines, il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses lors de cette vacation organisée à Gibel, en Haute Garonne.

 

Lancia B24 S Aurelia Convertible Pinin Farina, 1957. Estimation : 200 000 – 250 000 euros.

 

Des Lamborghini, Aston Martin et Rolls Royce

Si les populaires sont nombreuses, on compte quelques très grandes classiques. Citons une Lancia Aurelia B20 Spyder (estimée 200 000 — 250 000 euros) et une Aston Martin DBS V8 (90 000 — 130 000 euros). Le modèle le plus spectaculaire reste sans doute une Rolls Royce Phantom V de 1962, l’une des 217 carrossées par James Young. Dans un état d’origine exceptionnel, cette limousine d’un extraordinaire prestige est estimée entre 100 000 et 150 000 euros.

 

Rolls-Royce Phantom V limousine James Young, 1962. Estimation : 100 000 – 150 000 euros.

 

Autre rareté, une splendide Facel Vega HK500 de 1960 qui a intégré la collection Trigano en 1978. Dans un état superbe, elle est estimée entre 120 000 et 160 000 euros. La plus haute estimation de la vente reste cependant une Lamborghini 400 GT de 1967 [photo en Une], achetée neuve par André Trigano. Autant dire qu’il s’agit d’une occasion unique d’acquérir une Lamborghini des toutes premières années, rarissime, première main, suivie et entretenue régulièrement depuis l’origine. De quoi justifier amplement l’estimation située entre 400 000 et 600 000 euros.

Haut de page

Vous aimerez aussi

Bitcoins : la première vente aux enchères en France

Le 2 mars 2021 | Mis à jour le 4 mars 2021

Le 17 mars à Paris et en live sur Interencheres, la maison Kapandji Morhange organisera la première vente aux enchères de cryptomonnaies en France, avec la dispersion de plus de […]

Un dessin inédit du Bernin découvert à Compiègne

Le 1 mars 2021 | Mis à jour le 1 mars 2021

Quelques mois après l’adjudication record à 24,2 millions d’euros d’un panneau du peintre primitif italien Cimabue, la maison Actéon présentera aux enchères le 20 mars une sanguine inédite du Bernin. […]

Expertise : un fauteuil Louis XV estampillé de Père Gourdin

Le 24 février 2021 | Mis à jour le 1 mars 2021

L’estampille de Jean Gourdin, dit Père Gourdin, est le signe d’un art menuisier français d’excellence. Jacques Dubarry de Lassale décrypte les particularités de ces sièges remarquables à travers l’expertise d’un […]