Le 25 septembre 2014 | Mis à jour le 25 septembre 2014

La maison d’Alain Girel, céramiste baroque

par Magazine des enchères

Dans les années 1980, toute l’intelligentsia française, de François Mitterrand à Christian Lacroix en passant par l’Emir du Qatar, s’arrachait les œuvres d’Alain Girel (1945-2001). Maître Jérôme Duvillard mettra aux enchères vendredi 26 et samedi 27 septembre 2014 les pièces de la collection particulière du céramiste qui garnissaient sa maison de Chasselas, près de Mâcon.

.

Près d’une centaine de ses grandes céramiques colorées seront proposées à la vente avec des estimations de 10 à 8 000 euros. Baroques et facétieuses, ces créations incrustées de matières précieuses intègrent souvent des décors insolites (dont ceux des peintres italiens de la Renaissance) ajoutés par décalcomanie.

.

Au cours de ces ventes, qui auront lieu à l’intérieur même de sa demeure, de nombreux éléments de décor revisités par l’artiste seront également à vendre. La créativité d’Alain Girel s’exprimait en effet dans toutes les pièces de sa maison. Ainsi, les grands vases et les miroirs extérieurs, la table à manger, la baignoire et l’évier sont tous recouverts de céramique ! De nombreuses pièces de céramistes contemporains seront également proposées, et notamment des œuvres issues du célèbre site de création de céramique de La Borne.

.

Get the flash player here: http://www.adobe.com/flashplayer

.

Lien vers l’annonce de la vente du 26 septembre

Lien vers l’annonce de la vente du 27 septembre

Haut de page

Vous aimerez aussi

Albert Clouard, le nabi clandestin aux enchères à Brest

Le 12 juillet 2024 | Mis à jour le 12 juillet 2024

A l’occasion de sa vente annuelle dédiée aux écoles bretonnes et à l’art moderne, la maison Thierry-Lannon & Associés dévoilera aux enchères le 20 juillet à Brest une toile réalisée […]

Un dessin inédit de Géricault ressurgit à Marseille

Le 25 juin 2024 | Mis à jour le 25 juin 2024

Un dessin inédit de Théodore Géricault sera dévoilé aux enchères le 28 juin à Marseille. Estimé de 30 000 à 40 000 euros, il provient de l’ancienne collection de son […]