Le 21 octobre 2021 | Mis à jour le 21 octobre 2021

Salon Rétro Mecanic : une Cord L29 et une Dino 246 GTS en vente à Perpignan

par Interencheres

Dans le cadre du Salon Rétro Mecanic de Perpignan, la maison Cornette de Saint-Cyr organisera le 31 octobre une vente aux enchères d’automobiles d’exception. Une Cord L29, la première traction américaine de série, fera la course en tête avec une Dino 246 GTS de 1972.

 

Les Salons consacrés aux voitures anciennes sont de plus en plus nombreux et fréquentés. Perpignan aura pour la première fois le sien, Rétro Mecanic, du 29 au 31 octobre. L’une de ses attractions majeures sera la vente aux enchères d’automobiles de collection organisée par la maison Cornette de Saint-Cyr le dernier jour à Perpignan et en live sur Interencheres. Elle comprend en effet près de quatre-vingt-dix véhicules, dont certains d’une qualité exceptionnelle. On pense bien évidemment à la Dino 246 GTS de 1972 [photo en Une], l’une des premières représentantes de la lignée des berlinettes à moteur central Ferrari. Le sigle GTS désigne les versions à toit Targa, nettement plus rares que les coupés. Fraichement repeint, l’exemplaire proposé, qui totalise 89 950 km au compteur, se trouve en excellent état de conservation. Il est estimé entre 300 000 et 350 000 euros.

 

Une rare Cord L29 estimée à plus de 90 000 euros

Si en France, l’avènement des voitures propulsées par leur roues avant reste associée à Citroën, leur invention et très antérieure à la Traction Avant de 1934. Le constructeur américain Cord avait d’ailleurs introduit cette technologie en 1929 dans sa majestueuse et luxueuse L29, qui se caractérisait également par sa carrosserie plus basse que la moyenne. L’un de ces jalons de l’histoire automobile, extrêmement rares en Europe, sera proposé à la vente, dans un très bel état de conservation. Espagnole d’origine, cette automobile n’a connu que deux propriétaires durant ses 92 ans d’existence (90 000 —120 000 euros). Elle figure aux côtés d’autres modèles prestigieux d’avant-guerre dont une Lincoln K V12 (30 000 — 40 000 euros) et une Rolls Royce 20/25 de 1933, carrossée en cabriolet par Thrupp et Maberly (95 000 — 120 000 euros).

 

Cord L29 de 1930 estimée entre 90 000 et 120 000 euros.

 

Une Lotus Elite de 1963

A la vente également, une Lotus Elite de 1963, impeccablement restaurée (75 000 – 85 000 euros). Après le succès de sa célèbre Seven et de ses voitures de course, le Britannique Colin Chapman, créateur de Lotus, a réalisé un premier essai de production en série avec la fabuleuse Elite, qui portait en elle tous les gènes des Lotus futures. Entièrement réalisée en résine, elle ne pesait que 590 kg, que les 76 ch de son moteur Coventry Climax suffisaient à emmener à 190 km/h. Trop coûteux à fabriquer, ce modèle légendaire, éligible dans la plupart des compétitions historiques, n’a été produit qu’à 1 030 exemplaires. Le 31 octobre, elle sera accompagnée d’une Alpine A108, proche dans sa conception, qui présente la particularité d’être un modèle produit sous licence par Willys au Brésil en 1966 (58 000 — 65 000 euros). Signalons enfin la présence de nombreuses motos de grand intérêt, ainsi que des mini motos des années 1970, très à la mode en ce moment.

Enchérir | Suivez la vente d’automobiles de collection le 31 octobre en live sur interencheres.com

 

Lotus Elite de 1963. Estimation : 75 000 – 85 000 euros.

Haut de page

Vous aimerez aussi

Une Triumph TR3 de 1959 aux enchères à Toulouse

Le 7 décembre 2021 | Mis à jour le 7 décembre 2021

Archétype du roadster britannique, la Triumph TR3 est aussi l’une des automobiles les plus collectionnées et recherchées. Le 8 décembre à Toulouse, la maison Marambat de Malafosse présentera aux enchères […]