Le 14 septembre 2022 | Mis à jour le 14 septembre 2022

Une Austin Healey 3000 et un Combi T2 Westfalia aux enchères dans la Somme

par Interencheres

Le 18 septembre à Doullens, le commissaire-priseur Denis Herbette dispersera aux enchères une sélection éclectique de voitures anglaises de collection dont une Austin Healey 3000 MK1 et une Bentley Continental GT. Ces sportives seront accompagnées d’un combi Volkswagen de 1979 bénéficiant du fameux aménagement Westfalia. 

 

La mode du VanLife ne faiblit pas et, lorsqu’il s’agit de la combiner à celle du « Vintage », il n’y a guère que le Volkswagen Combi pour réaliser l’équation. Il est en effet le seul utilitaire ancien à avoir été aménagé en grand nombre. Si plusieurs entreprises se sont livrées à l’opération, c’est bien sûr l’allemand Westfalia qui a acquis la plus grande notoriété : ses premières transformations remontent à 1950, date du lancement du premier T1. C’est une version T2B de toute fin de carrière qui sera proposée aux enchères le 18 septembre par Denis Herbette. De provenance américaine, ce modèle doté du soufflet de toit relevable possède tout son aménagement d’origine et peut prendre la route sans travaux grâce notamment à sa transmission manuelle neuve (37 000 – 42 000 euros).

 

Volkswagen T2 B Combi Westfalia 1979. Estimé entre 37 000 et 42 000 euros.

 

Une Austin Healey 3000 de 1961

A Doullens, les amateurs de sportives britanniques pourront quant à eux se tourner vers l’Austin Healey 3000 MK1 de 1961. Dans une jolie combinaison de couleur rouge et noire, cet exemplaire est équipé du fameux six cylindres trois litres à la sonorité légendaire. De provenance américaine, il se trouve dans sa configuration strictement d’origine et appartient au même propriétaire français depuis 2008 (46 000 – 52 000 euros). Bien plus moderne, une Bentley Continental GT coupé de 2016 défendra les couleurs de l’industrie automobile britannique contemporaine. Proposée dans une version restylée dotée du désirable V8, plus léger, moins coûteux en entretien et pratiquement aussi performant que le W12, cet exemplaire comptant seulement 26 500 km au compteur est estimé entre 95 000  et 105 000 euros. Bien entendu, la vente compte d’autres véhicules intéressants comme un camion Mercedes Unimog en permis VL (7 500 –  9 500 euros), une Mercedes SL R107 350 SL (23 000 – 28 000 euros) ou une très jolie Citroën 2CV AZ de 1965 restaurée entièrement en 2019 (9 500 – 11 500 euros).

Enchérir | Suivez la vente de véhicules de collection et de prestige le 18 septembre en live sur interencheres.com

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Des cartes Pokémon aux enchères à Troyes

Le 26 septembre 2022 | Mis à jour le 26 septembre 2022

Le 12 octobre à Troyes, la maison Boisseau-Pomez organise une vente dédiée aux passionnés de la culture geek. Consoles, jeux vidéo et cartes Pokémon se disputeront les enchères, dont une […]

4×4, Alfa Romeo Giulia : des automobiles rares en vente au Touquet

Le 22 septembre 2022 | Mis à jour le 22 septembre 2022

La maison Mercier organisera le 25 septembre au Touquet-Paris-Plage une importante vente aux enchères de voitures de collection. Au programme, 44 automobiles prestigieuses, dont de grandes classiques italiennes et anglaises, […]