Le 23 juin 2021 | Mis à jour le 23 juin 2021

Une collection de Panhard aux enchères près de Caen

par Interencheres

Le maison Caen Enchères dispersera le 29 juin à Démouville une collection de Panhard, dont deux automobiles rares décapotables : une Dyna X Louis XV cabriolet et une DB Panhard Le Mans. Décryptage.

 

Après avoir produit les voitures françaises parmi les plus prestigieuses avant la Seconde Guerre mondiale, la plus ancienne marque nationale, Panhard, s’est adaptée à son époque : elle a proposé à partir de 1948 des voitures populaires et originales, toutes basées sur son petit moteur bicylindre au rendement exceptionnel pour l’époque. Ses performances ont suscité l’intérêt de spécialistes du sport automobile, à commencer par celui de Charles Deutsch et René Bonnet, fondateurs du petit constructeur D.B. Durant les années 1950, ils ont réalisé de nombreux petits bolides de course basés sur cette mécanique et remporté d’innombrables victoires en rallye et en endurance, notamment à l’indice de performance des 24 Heures du Mans. Ils ont également tenté de commercialiser des modèles en petite série, toujours motorisés par le moteur Panhard. Le dernier d’entre eux est le cabriolet DB Panhard « Le Mans », produit à seulement 200 exemplaires entre 1959 et 1962. C’est l’un de ces rares DB Panhard qui sera proposé aux enchères le 29 juin à Démouville, près de Caen. Composé d’une carrosserie en plastique très légère, il tire le meilleur parti des 50 ch du bicylindre Panhard « Tigre ». Doté de sa sellerie d’origine bien conservée, cet exemplaire se trouve en très bel état de fonctionnement et de présentation. Une occasion rare pour les amateurs de Panhard, estimée entre 28 000 et 32 000 euros.

 

Panhard DB Le Mans cabriolet. Estimation : 28 000 – 32 000 euros.

 

Cabriolet Louis XV et pièces Panhard

Modèle unique produit par Panhard après la guerre, la petite Dyna X a rapidement acquis le surnom de « Louis XV » en raison de son esthétique baroque, encore plus étonnante dans sa rare version cabriolet, produite à moins de 2 000 exemplaires. Un exemplaire de 1950, soit l’un des premiers, accompagnera la DB Panhard Le Mans lors de la vacation de Caen. Entièrement restauré avec beaucoup de soin, il nécessite encore quelques finitions (estimé entre 10 000 et 12 000 euros). Notons enfin que cette vente propose également une Dyna Z1 « tout alu » à restaurer, des lots de pièces Panhard, mais aussi une Citroën 2CV AZ en cours de restauration, un projet séduisant étant donné son état d’avancement (estimé entre 4 000 et 5 000 euros).

Enchérir | Suivez la vente d’automobiles de collection le 29 juin en live sur interencheres.com

 

Panhard Dyna X86 cabriolet. Estimation : 10 000 – 12 000 euros.

Haut de page

Vous aimerez aussi

Claude Viallat de retour à Nîmes

Le 2 août 2021 | Mis à jour le 2 août 2021

Le 4 août à Nîmes, la vacation estivale de Pierre Champion et Françoise Kusel sera l’occasion de retrouver l’enfant du pays, Claude Viallat, dont deux œuvres seront proposées de 1 […]

Jean Dufy, de Paris à Stockholm

Le 2 août 2021 | Mis à jour le 2 août 2021

Alors que le Musée de Montmartre expose dans la capitale « Le Paris de Raoul Dufy », une vue du bois de Boulogne signée de son frère cadet, Jean, sera […]

Takanori Oguiss, un peintre japonais à Paris

Le 21 juillet 2021 | Mis à jour le 2 août 2021

Sensible au charme pittoresque parisien, Takanori Oguiss s’est illustré à travers ses vues de la capitale où il s’établit durant l’entre-deux-guerres. Le 24 juillet à Vannes, Jack-Philippe Ruellan présentera aux […]