Le 16 décembre 2022 | Mis à jour le 16 décembre 2022

Une Jensen Interceptor et une Morgan cabriolet aux enchères à Mions

par Magazine des enchères

A l’occasion d’une vente de véhicules de collection le 17 décembre à Mions, dans le Rhône, la maison Bremens Belleville Conan présentera aux enchères une Jensen Interceptor MKIII de 1972 d’origine française et une Morgan Plus 4 cabriolet de 1953. Deux modèles rares plébiscités des collectionneurs. 

 

Avec sa ligne radicale signée Vignale et son V8 américain, la Jensen Interceptor a marqué les esprits à son lancement en 1966 et reste le modèle le plus produit de cette petite marque britannique, malgré sa rareté puisqu’en dix ans de production, seules 6 047 automobiles ont été produites. Peu d’entre elles ont été vendues en France. La voiture a surtout été diffusée aux USA et en Grande Bretagne en conduite à droite. La maison Bremens Belleville Conan proposera le 17 décembre prochain un modèle à conduite à gauche immatriculé de longue date en France. Datant de 1972, il appartient à la série MKIII qui recevait le V8 Chrysler de 7,2 litres associé à une transmission automatique. Il nécessite une restauration intérieure et extérieure mais se révèle complet, un gros point fort pour un modèle aussi peu diffusé (25 000 – 28 000 euros).

 

Jensen Interceptor III de 1972. Carte grise collection, date de 1ère immatriculation française 01/01/1972. Estimation : 25 000 – 28 000 euros.

 

Une Morgan à calandre plate et un break Volvo immaculé

Même si la ligne des Morgan paraît intemporelle, elle a tout de même subi quelques évolutions depuis le début de sa production en 1936. La +4 de 1953 proposée lors de cette vente est ainsi l’une des dernières à arborer un radiateur plat identique au modèle de lancement. Elle est cependant équipée d’un moteur 2.0 plus moderne et puissant que celui de 1936. En très bel état de présentation, en conduite à gauche et immatriculée en France, elle a de quoi intéresser plus d’un amateur de la marque (30 000 – 35 000 euros). Dans un tout autre genre, une Porsche 996 Turbo de 2001 comptant seulement 101 327 km proposera des performances très actuelles grâce aux 420 ch de son Flat 6 biturbo et sa transmission intégrale. Dotée d’options intéressantes dont le toit ouvrant, elle dispose d’un important dossier d’entretien (55 000 – 65 000 euros). A noter également un remarquable break Volvo 145 de 1969 en très bel état (1 500 – 2 500 euros) et une Rolls Royce Silver Shadow II d’origine française (7 000 – 9 000 euros).

Enchérir | Suivez la vente de véhicules de collection le 17 décembre en live sur interencheres.com

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

De rares alguiers du XIXe siècle aux enchères à Brest

Le 3 février 2023 | Mis à jour le 3 février 2023

La phycologie sera à l’honneur lors de la vente aux enchères organisée par Yves Cosquéric, en collaboration avec Tiphaine Le Grignou, le 7 février à Brest. Trois ouvrages dédiés à […]