Le 8 avril 2021 | Mis à jour le 14 avril 2021

Arts équestres : des dessins de Carle Vernet et Albert Adam aux enchères à Saumur

par Diane Zorzi

A l’occasion de leur vente biannuelle d’arts équestres, Xavier de la Perraudière et Florian d’Oysonville présenteront aux enchères le 14 avril à Saumur un ensemble de dessins signés Carle Vernet et Albert Adam. Des originaux rares sur le marché et estimés de 600 à 3 000 euros.

 

Installés à Saumur depuis 2001, Xavier de la Perraudière et Florian d’Oysonville ont fait des arts équestres l’une de leur grande spécialité. La capitale du cheval, réputée mondialement pour son Ecole nationale d’équitation, accueille ainsi chaque année deux ventes aux enchères prisées des amateurs de l’univers hippique. Le 14 avril prochain, ces derniers auront le choix parmi plus de 200 sculptures, tableaux ou dessins animaliers.

 

Pierre Lenordez (1815-1892), « Le comte de Gomer montant Princesse », 1872. Important bronze à patine brun clair signé et daté sur la terrasse. . H : 42 L : 35,5 cm. Estimation : 6 000 – 8 000 euros.

 

Si la vente devrait attirer de nombreux collectionneurs de bronzes animaliers qui pourront s’offrir notamment une épreuve de Pierre Lenordez (1815-1892) donnant à voir le comte Louis-Gabriel de Gomer (1718-1798), célèbre militaire français, sur sa gracieuse monture (bronze estimé entre 6 000 et 8 000 euros), les amateurs de dessins sont particulièrement attendus. La vente dévoile en effet un ensemble de dessins originaux de Carle Vernet (1758-1836) et Albert Adam (1833-1900), particulièrement rares sur le marché. « Si les maisons de vente présentent régulièrement des œuvres gravées de ces artistes, il est bien rare de voir apparaître des dessins originaux qui, pourtant, sont le point de départ de chaque gravure », explique Guy de Labretoigne, expert en art animalier.

 

Albert Adam (1833-1900), « Au Bois ! » ou « Attelage à deux », grande et très fraiche aquarelle gouachée signée en bas à gauche. 40 x 50 cm. Estimation : 2 500 – 3 000 euros.

 

S’ils se privèrent de la reconnaissance institutionnelle en se spécialisant dans un art jugé mineur au XIXe siècle, Vernet et Adam, tous deux fils de peintres célèbres, se sont finalement imposés au fil du temps à travers la diffusion de leurs nombreuses gravures qui habillent aujourd’hui les salons et bureaux de tout veneur ou cavalier. Les dessins quant à eux demeurent beaucoup plus rares. « Leur spontanéité sans contrainte, leur jaillissement débridé fait aujourd’hui tout l’attrait de ces dessins que nombre de collectionneurs se disputent aux enchères », détaille l’expert. Ces derniers pourront s’offrir le 14 avril l’un des trois dessins de Carle Vernet estimés de 600 à 2 000 euros ou une aquarelle gouachée d’une grande fraîcheur signée Albert Adam et estimée de 2 500 à 3 000 euros.

Enchérir | Suivez la vente d’arts équestres le 14 avril en live sur interencheres.com

 

Carle Vernet (1758-1836), « L’Anglomane », dessin à la plume et au lavis. 29 x 32 cm. Très abouti dessin préparatoire pour la gravure « L’Anglomane » [photo à droite]. Estimation : 1 800 – 2 000 euros.

Haut de page

Vous aimerez aussi

Un paysage italien de Corot en vente à Montpellier

Le 9 avril 2021 | Mis à jour le 9 avril 2021

Un tableau de Corot sera présenté aux enchères par Bertrand de Latour et Jean-Christophe Giuseppi le 8 mai prochain à l’Hôtel des ventes Montpellier-Languedoc. Estimé entre 150 000 et 250 […]

Record mondial pour une Chartreuse de 180 ans d’âge

Le 1 avril 2021 | Mis à jour le 9 avril 2021

Le 3 avril dernier en Savoie, Mikaël Bennour présentait aux enchères un flacon exceptionnel de Chartreuse daté de 1840-1852. Le précieux élixir a été adjugé au prix record de 46 […]